Neisson, à la recherche de la canne perdue

Neisson, le pionnier du rhum bio en Martinique se lance dans un nouveau projet : reproduire des variétés de cannes à sucre créoles. 

Neisson canne a sucre
Photo d’illustration

La distillerie Neisson, comme les autres en Martinique, utilisent actuellement des cannes à sucre hybrides et souhaite retrouver des cannes disparues, qui ne sont plus exploitées mais toujours présentes, en petites quantités, sur le sol martiniquais et notamment dans les jardins des particuliers.

Grégory Vernant, directeur de la distillerie Neisson a lancé un appel sur le site rci.fm : « Si les particuliers sont prêts à nous céder quelques plants, on pourra les replanter à nouveau et essayer de retrouver ces variétés qui ont disparu. Les cannes que nous utilisons sont plus des cannes à sucre que des cannes à rhum. Ce sont des cannes extrêmement riches en fibres. Ce n’est pas ce qu’on appelle des cannes de bouche. Les cannes de bouche sont plutôt la rubanné, la cristaline. Ce sont des cannes très faciles à mâcher et meilleure pour faire du jus ». 

Neisson canne a sucre
Photo d’illustration

Pour mener l’expérience, le CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) du Carbet a mis à disposition de la distillerie Neisson, 1500 hectares mais également des moyens humaines pour travailler sur le projet.

Share This