Focus distillerie : Bologne, une si longue histoire

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Fêtant cette année son 130ème anniversaire, Bologne est la plus ancienne distillerie fumante de Guadeloupe. Mais cela fait moins de dix ans qu’elle commercialise des rhums vieux et son rhum blanc le plus original, le Black Cane, ne date que de 2015. Pourtant son histoire trouve ses racines dans le XVIème siècle, dans le Dauphiné, et sera jalonnée par des personnages aussi étonnants que le chevalier de Saint-Georges, Jean-Noël Ame-Noël (premier homme de couleur à devenir grand propriétaire terrien) ou en encore Louis Sargenton-Callard.

Rhums Bologne - Guadeloupe

Si les Bologne n’avaient pas été protestants, leur histoire aurait été bien différente et la famille ne serait pas retrouvée à cultiver la canne à sucre sur les pentes volcaniques de la Soufrière, donnant naissance bien plus tard à une distillerie aux rhums profondément originaux. Originaires du Dauphiné, les Bologne (selon un document de l’époque) doivent quitter cette région au XVIème siècle, en raison de leur appartenance à la religion réformée, pour s’installer aux Pays Bas. Mais le nouveau monde les attire et, en 1580, ils arrivent dans la colonie du Brésil hollandais et y cultivent la canne à sucre. Mais, en 1640, le Portugal catholique s’empare de l’intégralité des colonies brésiliennes, et les Hollandais doivent s’enfuir en direction des Antilles et plus précisément de la Martinique. A nouveau, ils en ont chassés à cause de leur religion et finalement s’installent en Guadeloupe en 1640, créant un domaine sucrier qu’ils ne quitteront plus. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader