Rhums de demain : «Le grogue, un retour aux origines du rhum»

Quand on évoque le Cap Vert, trois choses me viennent immédiatement en tête. La première : la Diva aux pieds nus, a.k.a. Cesária Évora. La seconde, des paysages à la fois désertique mais aussi d’un vert luxuriant, rappelant parfois ceux de la Réunion. Et enfin la troisième et non des moindres, le grogue !

Cap Vert Grogue

L’île volcanique de Santo Antão, au nord de l’archipel du Cap Vert, est un peu la Mecque de cette eau-de-vie de canne. Les vallées d’où provient ce distillat ont été enclavées pendant des siècles si bien que les techniques de production n’ont quasiment pas évolué depuis le début. Les systèmes de distillation que l’on voit aujourd’hui au Cap Vert pourraient être, à peu de choses près, les mêmes que ceux décrits par les Pères Du Tertre et Labat aux Antilles Françaises il y a plus de trois siècles !

Le grogue est donc rustique, rude et méconnu mais il pourrait aussi être un témoignage historique vivant des premiers rhums… Je vous propose donc de partir au large des côtes du Sénégal, à la découverte de la boisson nationale de la República de Cabo Verde avec Guillaume Ferroni, que l’on ne présente plus, tant il est passionné et passionnant ! 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader