Kō Hana au pays de Kamehameha

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Non, je ne vais pas parler de Dragon Ball Z mais bien de rhum… C’est en écoutant un des derniers projets de Ziggy Marley que je me suis replongé dans la discographie de l’un des fils du très grand Bob. Ça devait bien faire 10 ans que je n’avais pas réentendu « Beach in Hawaii », une balade assez mélancolique mais parfaitement réalisée.

Je venais là de trouver l’idée pour mon prochain article, celui que vous allez lire. En partant à la pêche aux infos je suis tombé sur Kōloa Rum, que je connaissais déjà. Des rhums à base de sucre de canne cristallisé réhydraté puis distillé au Sugar Mill d’Olokele, situé sur l’île de Kaua’i. C’est relativement bien fait dans l’ensemble mais c’est principalement orienté mixologie, pas ce qui me botte le plus.

Même constat pour Haleakala Distillers et leurs rhums de mélasse qui sont eux situés sur l’île de Mau’i. J’ai alors continué à me perdre dans les méandres d’internet pour enfin trouver ce que je voulais… Préparez votre passeport, monoï et koutla car aujourd’hui je vous emmène à la rencontre des rhums Kō Hana !

Rhum Kohana

Avant de parler rhum, j’aimerai vous exposer la carte postale : Israel Kamakawiwoʻole dans les oreilles, nous voici donc à O’ahu, l’île la plus peuplée de l’archipel d’Hawaii. Outre le fait qu’Honolulu, la capitale du 50ème état des USA se situe sur cette île, c’est ici aussi que se situe la célèbre base de Pearl Harbor et les bureaux de l’incontournable commandant Steve McGarrett.

Je ne peux évidemment pas non plus passer à travers Pipeline, la prestigieuse et mythique vague quasi cylindrique qui envoie une gauche (et une droite plus rarement) tout simplement monstrueuse !! Les non moins célèbres Black Shorts du Hui O He’e Nalu en sont les gardiens, et que l’on soit dans le milieu du surf ou non, un spot avec des tubes pareils chapeauté par un gang à la réputation sulfureuse, ça ne vous laisse pas indifférent. Mais c’est également sur ce sol volcanique d’environ 1500 km² que se trouve la distillerie Manulele (à prononcer Manoulélé) qui produit les rhums agricoles Kō Hana. En Hawaïen, « kō » signifie « canne à sucre » et « hana » veut dire « travail », on comprend dès lors les fondations de la marque…

Rhum Kohana

Maintenant que le décor est posé, je peux vous raconter l’histoire de Robert Dawson et Jason Brand, deux haole (terme Hawaïen désignant des caucasiens non natif d’Hawai’i), qui ont déménagés sur l’île en 2008. A cette époque, Robert, ancien consultant en informatique, a pour envie de monter un projet autour de l’agriculture. « Hawaii possède d’excellentes conditions de croissance et le climat est exceptionnel. C’est tropical mais en même temps tempéré grâce aux alizés venant de l’Est. Les températures oscillent toute l’année entre 18 et 31°C avec une température moyenne annuelle de 25°C ».

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader