Trinidad : des français à l’origine du sucre local (1/3)

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

L’Histoire de Trinidad est un condensé de l’Histoire coloniale européenne dont les Amérindiens et les esclaves Africains furent les victimes principales. Cette tragédie coloniale a la particularité d’être extrêmement lente à Trinidad jusqu’à la fin du XVIIIème siècle puis de connaître une accélération remarquable, au sens premier du terme, entre 1777, date à laquelle les Français investissent l’île, et 1804 date à laquelle est y introduit le premier moulin à vapeur.

Le premier contact entre les Espagnols et l’Ile de Trinidad a lieu en 1498. Mais pendant près d’un siècle, cette île restera en sommeil de la colonisation. En 1592, la colonisation espagnole devient effective avec deux événements majeurs : la fondation de la ville de Saint-Joseph et, l’année suivante, l’entrée de Trinidad dans le commerce triangulaire.

Ces deux étapes n’entraînent cependant pas un important développement économique. Car pendant près de deux siècles encore, cette île est restée en marge des flux de capitaux entre l’Europe et le Nouveau Monde. Pour reprendre les mots de l’historienne Bridget Brereton, « Trinidad était une insignifiante partie de l’Empire colonial espagnol ». Cette île ne représentant pas un grand intérêt pour la couronne espagnole, Trinidad resta une colonie globalement atone.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader