Collectionneurs du rhum : Od Underwood, le partage autour du rhum

Je ne suis pas à proprement parler un collectionneur. Une collection implique une notion de conservation alors que moi j’achète pour consommer. Pour tout dire je n’ai que deux bouteilles non ouvertes.

Od Underwood

Cela a commencé il y’a 5 ans avec 9 bouteilles rapportées de Martinique. Rien de fou mais de belles découvertes comme Neisson, Depaz et HSE par exemple. Très clairement le point commun de ma « collection » c’est le vesou. Ce n’est pas un secret, je suis pro rhum agricole et n’ai que très peu de rhums de mélasse chez moi : la Martinique représente 90% mais on retrouve aussi dans ma collection du guadeloupéen, de l’haïtien.

J’ai aussi quelques bouteilles venant de l’Île Maurice histoire de voyager de l’autre côté du globe. Je n’ai que des rhums contemporains. Les rhums des « temps anciens » que j’ai pu boire je ne les ai eu qu’en sample ou dégusté chez des amis.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader