Paris : Maria Loca, le pionner des bars à rhum de toutes origines

“Maria Loca is vodka free, but we have some rums for you”. Bienvenue dans l’univers chaleureux du Maria Loca !

Maria Loca
La nouvelle équipe du Maria Loca : Noé Laurent et Emmanuel Doré

Depuis 7 ans, la figure pêchue du cocktail parisien, Michael Landart, et ses associés ont déposé leur collection de bouteilles d’eaux-de-vie de canne à sucre et amené un sacré rayon soleil dans ce coin paisible de Bastille.

Pour la communauté du bar et les accros aux mélanges ensoleillés, Maria Loca symbolise le premier vrai bar à rhums (avec la cachaça) et cocktails sur la scène parisienne et a imposé sa griffe avec bonne humeur et créations haute en couleur. Cet été, cette institution a fermé ses portes quelques jours, pas pour se dorer la pilule, mais pour redonner un coup de fraîcheur à la maison. Pas de panique amis du Maria Loca, le lieu n’a pas changé de look : les étagères ont gardé l’esprit vieilles cagettes en bois, le comptoir n’a pas grandi d’un pouce, les ventilateurs à palme fonctionnent toujours, les banquettes sont toujours aussi moelleuses et la nouvelle équipe du bar reste efficace et pipelette. La big nouveauté : les vitrines taguées harmonieusement par la patte d’Ernesto Novo et d’autres street artistes.

Côté cocktail, la carte garde la même logique, des boissons signature et des classiques maison (le fameux Golden Parachute répond toujours à l’appel) boostés avec toute une panoplie de rhums triés sur le volet et des produits excentriques made at home.

Au shaker : quatre nouveaux bras agiles et motivés, Noé Laurent, un français globe-trotteur qui s’est frotté 5 ans aux bars australiens et Emmanuel Doré, un Italien tout droit venu du bar aux allures de bibliothèque vintage, Gocce. Le premier est un grand fan des classiques, le second, bec sucré, est un adepte des techniques cocktails. Deux talents complémentaires !

Question rhum, Maria Loca réunit aujourd’hui une centaine de références, classées sans chichi à la vue des clients : purs jus blancs, West Indies, rones latinos ou rhums des amis. Derniers rhums qui ont rejoint la cave aux trésors du Maria Loca : le HSE Cuvée Parcellaire N°1 2016 et le Cambodgien Samai Gold Rum.

Aujourd’hui Michael Landart gouverne toujours le navire mais ce touche-à-tout du rhum a élargi ses activités entre la production de son rhum épicé Maca et la création de sa ‘Distillerie d’Isle de France’ montée avec deux associés et installé à Fresnes sur Marne. Whisky, gin et bien sûr rhum seront bientôt à découvrir au bar du Maria Loca !

Maria Loca

➔ 31 boulevard Henri IV 75004 – Paris

Tél : 01 42 77 51 95. www.marialoca.com


Rumporter Magazine Septembre 2019

RUMPORTER

Édition Novembre 2019

Voir le sommaire

Acheter à l’unité

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader