Grégoire Hayot : « Le rôle de la variété de canne à sucre est un facteur secondaire »

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

S’il y a un point commun entre les cépages et les sélections variétales de canne à sucre, c’est d’abord leur adaptation au terroir. Par contre, dans la formation des arômes, le rôle de la variété de canne à sucre est pour moi, un facteur secondaire, par rapport à ceux du terroir, du travail dans la plantation et à la distillerie. Cela se traduit, d’ailleurs par la difficulté de percevoir et distinguer entre variété de canne des arômes primaires différenciés.

Grégoire Hayot
Grégoire Hayot – Directeur général de Karukera, Guadeloupe, éleveurs-sélectionneurs de rhums agricoles et non-agricoles

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

Voir le dossier complet réservé aux abonnés

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader