Le feuilleton Velier frappe fort pour la rentrée

par | 19 Déc 2017

Velier intrigue à chaque nouvelle rentrée. Luca Gargano déchaîne les passions c’est un fait, mais le prix du Caroni 23 ans (près de 300€) met du temps à être digéré par les cavistes et les amateurs…

Clairin - Velier Royal Nay

Soit, ce patron charismatique fête les 70 ans de sa société et compte bien vous toucher droit au cœur et au portefeuille. Bon nombre de supra-collectors sont prévus, incluant des magnums de Caroni, dont on nous souffle à l’oreille qu’ils ne seront disponibles que sur le marché italien ! C’est votre banquier qui doit être content !

Passons, le Velier Royal Navy Very Old Rum plaît déjà, les notes tombent, on connait le prix, on se dit même « ah bah c’est pas cher ! » presque surpris que ça ne dépasse que de peu la centaine d’euros.

Le père Luca bricole donc dans son coin avec des joujoux des Caraïbes, Guyana, Jamaïque et Trinidad, il mentionne même l’âge moyen qui est de 17,24 ans – les décimales rajoutent de l’authenticité au produit, technique marketing, après tout y en a quand même 10 000 à écouler ! Le jus est bon, c’est bien ce qui compte, non ? Un Velier à ouvrir #ouvrezduvelier #winkwink #ebaynomore

Nouveau clairin, Le Rocher de son nom, goûté à 43,5% durant le Whisky Live. La distillerie derrière le produit est Bethel Romelus, toujours sur Haïti, située à Pignon. La particularité de ce clairin est qu’il n’est pas fait à base de pur jus de canne mais bien de « sirop » -du jus cuit et concentré (le clairin des origines en somme).

Les levures sont sauvages comme pour les précédents clairins. Il s’agit en fait du type de clairin le plus commun localement et on espère voir un jour un clairin de jus+sirop+sucre+vinasse compléter la gamme pour couvrir encore davantage le spectre authentique du clairin haïtien. Venons-en au rhum mexicain, probablement l’un des premiers rhums de ce pays distribué à grande échelle en France.

Celui-ci, contrairement à Pixan, est produit à partir de vesou pur. L’agave est certes l’emblème du Mexique et représente son histoire et sa distillation, accompagne l’histoire de la colonisation du pays, mais sachez tout de même qu’il y a plusieurs dizaines voire centaines de distilleries de rhum en activité au Mexique !

On l’appelle aguardiente là-bas. Paranubes est produit à Oaxaca, terre mère du mezcal. La distillerie de José Luis Carrera, le producteur, presse sa canne fraîche et son vesou fermente dans des cuves de 1100 litres en bois de pin. Aucune levure cultivée n’est ajoutée mais José Luis ajoute une mixture faite à partir d’écorce de mesquite, qui est une variété d’acacia originaire du Mexique.

Cette mixture permet de démarrer correctement la fermentation. Arrivent ensuite les levures sauvages. Un processus particulier s’opère sur Paranubes entre la phase de fermentation et distillation qui fera sûrement l’objet d’un article. Ce rhum est embouteillé au fort degré de 54% que ce soit pour le marché américain ou européen. Il n’est pas vieilli ni maturé sous bois.

Royal Navy Very Old Rum

70 cl – 57,18%

PVC : 145€

Clairin Le Rocher

70 cl – 43.5%

PVC : 45€

Paranubes

100 cl – 54%

PVC : NC

Distribution : Cavistes via LMDW

Share This
X
Secured By miniOrange preloader