La brève histoire du rhum #11 : Le « Molascuit » ou le pragmatisme Anglais au début du XXème siècle.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

En ce début du XXème siècle, les trois géants du rhum qui se disputent le marché mondial sont la Martinique, le Demerara (Guyane britannique) puis la Jamaïque.

La brève histoire du rhum

Parmi les explications exogènes au succès Martiniquais, nous trouvons le « molascuit ».
Le « molascuit » est du fourrage pour bestiaux composé de 75% de mélasse et de 25% de bagasse.

Cette idée de donner de la mélasse aux animaux date du début de la colonisation, le Père du Tertre en parle en 1667. Mais les anglais vont porter cette idée à l’échelle industrielle à la fin du XIXème siècle.

Pourquoi ?
Pour conserver des revenus. La fin du XIXème est une période de transformation des marchés du sucre et du rhum, et trouver un troisième débouché pour la canne à sucre constitue une garantie supplémentaire dans un univers fragile.

Lorsque le cours du rhum baissait trop, la Guyane britannique préférait se tourner vers le « molascuit » en attendant que le cours remonte.

Alors que la Martinique, ne s’est pas tournée de manière industrielle vers cette option, préférant continuer à produire du rhum.

 

Breve histoire du rhum - dossier

 

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader