Saint-James : Au nom de la bouteille carrée, 1884-1885

C’est l’histoire d’un procès dont les répercussions se font toujours sentir, 135 ans après. Deux négociants ambitieux, Marseillais, se sont affrontés, F. Campredon et P. Lambert. L’entreprise du premier existe depuis 1840 et opère dans le monde des spiritueux. Le second est un aventurier du commerce qui a fait fortune dans l’importation de rhum. La décennie 1880 ouvre un premier âge d’or du rhum qui se terminera en 1922. Le monde des spiritueux vit à l’heure du rhum.

saint james

En 1882, le 21 Août, Paulin Lambert dépose la marque du “Rhum des Plantations Saint-James” puis, le lendemain, un modèle de bouteille carrée dans laquelle il vend son produit. F. Campredon arrive sur ce marché à l’été 1884 en déposant un “Jamaica Rum” puis un “Victoria’s Jamaica Rum”.

Les deux maisons opèrent sur le même terrain – Marseille – avec le même produit, le rhum. En 1884 et 1885, sur fond de procès, elles déposent à elles deux, 11 marques de rhum. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader