Rhum Fest Paris : l’édition 2020 est définitivement annulée

Nous le redoutions, c’est désormais officiel : le Rhum Fest Paris 2020 est définitivement annulé. Sans surprise, le festival ne se tiendra pas cet été et les déçus seront nombreux. Côté organisation, on est désormais tourné vers l’avenir et non sans mal … Cyrille Hugon, co-organisateur, nous en dit un peu plus.

Rhum fest paris

Rumporter : Le Rhum Fest Paris est définitivement annulé, quelle est la suite ?

CH : Bonjour Rumporter. Oui nous avons décidé de tourner cette page une bonne fois pour toute. Il y a trop d’incertitudes quant à la possibilité d’organiser une telle manifestation en 2020, même à la rentrée. En outre, depuis deux mois, nous n’avons plus de visibilité au niveau des exposants qui eux-même, entre baisse des ventes et interdictions de voyager, ne savent pas où ils vont en 2020. J’ai un client important qui m’a parlé de -80% de CA entre mars et mai.

Or, à chaque fois que nous reportons ce sont de nouveaux frais que nous engageons (en communication, en location de salle, en salaires…) et de nouvelles annulations de la part des exposants. Rester mobilisés sur cette échéance nous empêche de nous projeter sur autre chose qui pourrait nous permettre de sauver les meubles le cas échéant …

La suite, c’est pour l’instant faire le dos rond entre les demandes de remboursement qui commencent à pleuvoir (certains exposants avaient payé un acompte, idem pour le public dont certains rencontrent comme beaucoup d’entre nous des difficultés financières). Le fait que nous allons vers un chiffre d’affaire à zéro en 2020 est assez flippant. En effet, en 2019, nous avions décidé de mettre en pause le Rhum Fest Marseille (qui ne gagnait pas d’argent) pour mettre le paquet sur un RFP encore plus beau et plus grand, mieux organisé et mettre en route de nouveaux projets… Le Covid qui est passé par là n’était pas au programme…

Rumporter : Vous vous y attendiez, pourquoi ne pas avoir annulé plus tôt ?

CH : Il nous a d’abord fallu comme pour tout le monde réaliser à quel point le Corona virus était une saloperie incroyablement contagieuse et longue à enrayer. Au moment du report en juillet (décidé fin mars – début avril), nous pensions vraiment que la maladie ne serait plus qu’un mauvais souvenir en été et s’imaginait une grosse fête de « déconfinement ».

En outre, on était dépendants de la parution des textes de loi. Aucune assurance ne couvre ces annulations si la chose n’a pas été anticipée. Et comme ces polices d’annulation sont très chères, peu d’organisateurs en prennent. Nous étions liés contractuellement au lieu (la salle) et une annulation hors « état d’urgence » (ou autre situation assimilé à une Force Majeure), nous aurait obliger à payer la totalité de la location de la salle en plus de tout le reste et ça représente une très grosse partie du budget du salon … On a pris la décision, il y a presque 3 semaines mais on devait avoir en main les décrets pour lancer l’annulation.

Rumporter : Cette annulation met-elle le Rhum Fest Paris en péril ?

CH : Clairement. Sans le soutien du public (celui qui a déjà acheté ses billets) et des exposants (ceux qui ont payé des acomptes), nous n’allons vivre qu’avec un emprunt bancaire qui ne couvrira que 40 % de nos frais de fonctionnement (loyers, salaires principalement). On va voir si certaines amitiés professionnelles sont solides. Les aides d’état sont ponctuelles et ne couvrent pas grand chose in fine… Il n’est pas impossible que la société Sweet Spot dont nous sommes les deux propriétaires avec Anne Gisselbrecht dépose son bilan en 2020. C’est cette société qui est propriétaire de la marque, du concept moralement et … légalement. Je sais que certains aiguisent déjà leurs couteaux. Notre succès depuis une dizaine d’année sur ce marché merveilleux a fait des envieux et on ne peut pas les blâmer parce que le « rhum c’est fun »… Ceci-dit je crois vraiment qu’on va s’en sortir. Même si on va traîner ce boulet pendant trois ou quatre ans, le Rhum Fest Paris ne disparaîtra pas. Personnellement, j’en reprends pour 5 ans avec ma vieille Dacia mais comme je l’aime beaucoup cette bagnole, c’est vraiment pas grave.

Rumporter : Un mot pour les visiteurs qui seront forcément déçus ?

CH : Sortez de chez vous ! Plus sérieusement, on reste super confiants quand-même et on reviendra encore plus fort. On espère que ceux qui ont acheté leur billet comprendront et accepteront que ce billet ne soit pas remboursé mais reporté sur 2021. On aimerait aussi leur dire qu’on pense à eux et qu’on réfléchit en ce moment à des concepts, des idées et des partenariat négociés exclusivement pour eux dans le milieu du rhum (sites de vente en ligne, chaines de boutique, magazine …) pour, sans forcément les dédommager, les récompenser de leur fidélité et prendre un peu de ce plaisir qu’on nous a volé en 2020.

Rumporter : On parle de Rhum Fest à la maison ?

CH : C’est un peu tôt. Je sais que la page FB, qui devait rester confidentielle pour mener des tests, a fuité via notre cher Jérome Vallanet, qui a tellement hâte de reprendre le boulot, mais pour l’instant, ça reste à l’état de projet. On va dire qu’on travaille sur des idées et que là aussi, on les proposera en priorité aux visiteurs du salon. A suivre.

 


Prolongation de l’offre 100% numérique sans engagement jusqu’au 17 mai


 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader