PLANTATION PINEAPPLE VU PAR LES BARMEN (3/3)

Yannick Bucco 
DEVANT L’ENGOUEMENT SUSCITÉ PAR LE PLANTATION PINEAPPLE STINGGIN’S FANCY, ON S’EST AMUSÉ À DEMANDER LEUR AVIS, SUR LE PRODUIT PHARE DE 2016, À UNE BROCHETTE DE BARTENDERS FRANÇAIS. ON ENCHAINE AVEC YANNICK BUCCO DU WILLIE CARTER SHARPE, LA TRES BELLE ADRESSE D’INSPIRATION SPEAKEASY, DE MONTPELLIER

Rumporter : Peux-tu nous dire quelques mots sur le bar et son offre ?

Yannick Bucco : Le Willie Carter Sharpe est un bar avant tout orienté sur les spiritueux américains. Nous aimons créer toutes sortes de mélanges atypiques avec toutes bases d’alcool dans une atmosphère des années 30, esprit speakeasy. Nous mettons avant tout l’accent sur l’accueil et le service.

Ambiance Speakeasy au Willie Carter Sharpe

R : A quelle occasion avez-vous découvert le pineapple ? 

YB : J’ai découvert le Pineapple grâce à la maison Ferrand qui m’a offert une bouteille l’année dernière après Tales of The Cocktail. Je suis tout de suite tombé sous le charme de ce produit et j’ai su sans hésitation comment j’allais l’utiliser. J’ai eu comme une vision ! Un peu comme un coup de foudre

R : Quelles sont, à vos yeux, ses principales caractéristiques ?

YB : C’est un produit subtil et extrêmement atypique qui est l’incarnation même de l’élégance avec lequel on peut expérimenter de nouvelles choses : des tendances classiques oubliées mais aussi des créations.

 R : Pourquoi est-il intéressant à travailler en cocktail ?
YB : Pineapple est un rhum qui conduit les consommateurs de cocktails séduits vers une expérience totalement inédite. Ceux plutôt réticents aux cocktails secs seront surpris par ce côté fruité, cette douceur très fine et agréablement surprenante, qu’apporte le Pineapple avec l’ananas victoria. Ce rhum ouvre vers de nouvelles habitudes de consommation pour une clientèle en soif de découvertes.

R : La différence par rapport à un rhum épicé en cocktail ? 

YB : Il est à la fois plus doux et très délicat et met l’accent sur l’essence même du fruit. Un vrai délice !


Lisez aussi Plantation pineapple vu par l’équipe du Dirty Dick


R : Vous préparez pour la prochaine saison une carte avec une collection de cocktails avec le Pineapple ? Quel est le concept et pouvez-vous nous donner des détails sur ces recettes ? 

YB : Oui évidemment, j’ai mis en place un concept très rétro sur une base d’une dizaine de cocktails. Pineapple rhum que la Maison Ferrand a remis au goût du jour a été lancé au 19ème siècle. J’ai donc fait certaines recherches à ce sujet et pris le parti de revisiter de vieilles recettes de cocktails (très alcoolisés, plus ou moins doux ou encore secs et parfumés) du 19ème et début du 20ème siècle avec ce rhum. Le but étant, comme je le disais précédemment, d’initier les consommateurs vers des cocktails secs grâce au Pineapple

Recette du Man’Apple

  • 45 ml plantation Pineapple
  • 10 ml china china
  • 15 ml Dolin blanc
  • 2 dashs Abbott’s Bitters

Dans un shaker rempli de glaçons, ajouter tous les ingrédients et shaker vigoureusement. Filtrer et verser dans une coupe vintage décorée d’une feuille d’ananas. Ajouter un pique de cerises amarena pour la garniture.

Infos pratiques
Willie Carter Sharpe 3, rue Collot 34000 Montpellier Tél. : 09 84 11 64 53

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader