Paris Cocktail Week 2019 : Free Spirit mais aussi des cocktails au rhum récréatifs.

Depuis samedi soir, Paris Cocktail Week a pris la main sur tous les shakers de la capitale. Les barmen ont dû faire une cure de vitamines pour affronter un raz de marée d’amateurs et de novices du cocktail jusqu’au 26 janvier. Et les machines à glaçons Hoshizaki sont au bord de l’infarctus.

Paris Cocktail Week 2019

On vous prévient cette année c’est exactement 50 bars, pas moins pas plus, sélectionnés par les deux matières grise du cocktail en France, Thierry Daniel et Eric Fossard de l’agence Liquid Liquid et fondateurs de la PCW. Institutions, bars confirmés et nouvelles pépites, se sont creusés les méninges pour présenter pendant cet évènement 100 cocktails qui ont du style avec et sans alcool « C’est la plus grosse semaine de chiffres d’affaires pour certains bars. Aujourd’hui, Paris Cocktail Week permet de valoriser le savoir-faire des bars parisiens et de faire la passerelle entre les clients et les barmen. » explique Thierry Daniel.

Le thème générique de cette 5ème édition : Le Grand Mix

Mixité, voici le point d’orgue de la scène cocktail parisienne d’aujourd’hui avec aujourd’hui, on est fier de l’annoncer, un tiers de femmes derrière le comptoir. « Paris est unique car elle se nourrit de cultures étrangères avec des personnalités influentes comme Scotty Schuder du Dirty Dick, Carina Soto Velasquez de Quixotic Projects, ou Carlos Madriz qui a longtemps exercé au bar de l’hôtel. Aujourd’hui, on voit de nouveaux acteurs internationaux débarqués comme Joerg Meyer, consultant au nouveau Sape Bar de l’hôtel 25 Hours Terminus Nord. Il existe une vraie attractivité de la scène parisienne. » ajoute Thierry Daniel.

Le Free Spirit fait de l’ombre aux spiritueux

On a bien compris que le rhum n’aurait pas encore tous les honneurs pour cette 5ème édition (seulement sept marques de rhum partenaires). Car pour 2009, les bonnes résolutions ont déjà démarré : on devient sage et on boit des cocktails à zéro degré, une tendance du nom de Free Spirit tout droit débarqué de Grande-Bretagne « On constate aujourd’hui qu’un jeune sur cinq ne consomme pas d’alcool et que les cartes de cocktails ont évolué et intégré sans complexe les mocktails. L’arrivée du spiritueux sans alcool Seedlip a eu un grand impact en Grande-Bretagne. » précise l’expert.

Donc pas moyen de faire abstraction cette année, on devra se laisser tenter pour une, deux, voire trois mixtures à base de jus de céleri chez Combat, de sirop aux herbes fraîches au Café Moderne ou de shrub de betterave au Baton rouge en partenariat avec la marque Perrier. Un challenge !

Une sélection de bars de la PCW 2019 célébrant le rhum

Heureusement, côté rhum, les bars ont mis le paquet pour nous faire monter au 7ème ciel. « Les barmen parisiens sont portés sur la créativité dans les cocktails à rhum et ont une vraie liberté d’action. » précise le fondateur de la Paris Cocktail Week.

Alors pour vous, on a testé et approuvé quatre créations cocktails pensées, travaillées, peaufinées avec des grandes maison du rhum entre agricole, hispanique et anglo-saxon. Allez-y les yeux fermés.

Mabel en partenariat avec le rhum Santa Teresa 1796 :

Clear is the new black

Paris Cocktail Week 2019

Le génie du cocktail au rhum Joseph Akhavan continue d’épater nos papilles pendant la Paris Cocktail Week. Grand spécialiste de blend de rhums dans ses cocktails, il joue ci sur la douceur de la cuvée hispanique et de l’intensité d’un rhum de Haïti, boosté avec l’un des nouveaux ingrédients tendance, le café.

Recette :

– Rhum Santa Teresa 1796
– Clairin
– Cherry Brandy
– Cold Brew à la fève de tonka
– Coin bio rôti aux épices
– Banane
– Tamarin
– Lait de coco bio au yuzu

Explication de l’auteur : C’est un Clear Milk Punch dans l’idée ! Le cocktail n’est pas puissant sur l’alcool mais au contraire léger et soyeux. La base du cocktail est de partir du fameux espresso martini mais de virer la vodka à coups de Ron Santa Teresa 1796, plus le Clairin pour la structure.

Autour du café, j’ai travaillé sur des associations de saveurs de saison que je trouve complémentaires comme le coing bio et la fève de tonka mais également le cherry brandy (liqueur de cerise artisanale) les épices, la banane et le tamarin ! La mousse présente traditionnellement sur le café-espresso Martini est ici remplacée par une émulsion minute de lait de coco bio infusée aux zestes de yuzu. Une explosion de saveurs tropicales à coups sûrs !

Bisous en partenariat avec le rhum Bacardi : 

Breakfast, Lunch & Dinner

Paris Cocktail Week 2019

Les rois du cocktail sur mesure n’ont pas choisi la facilité pour ce cocktail à base de rhum Bacardi Anejo 4 mais il surprendra les cocktails lovers aux saveurs abracadabrantes. Le café fait également partie de la liste des ingrédients.

Recette :

– Rhum Bacardi Anejo 4
– Orgeat de pistache
– Oloroso Sherry
– Solution acidulée
– Cold Brew Coffee
– Ponzu (sauce à base d’agrumes acides japonais)

Explication par le chef barman Nicolas Munoz : Le cocktail comprend des éléments qu’on retrouve éventuellement à chaque étape de la journée : le café pour le matin, la pistache pour l’apéro-snack et le ponzu (sauce à base d’agrumes japonais) pour le repas. Nous avons recherché dans ce cocktail à la fois un côté un peu salin et umami (la cinquième saveur), tout en restant relativement facile d’accès. La rondeur du rhum et de l’orgeat de pistache balance avec l’amertume du café et la salinité du ponzu. Le cocktail est servi en « bol » comme un repas, sur un bloc de glace pure.

Les Justes en partenariat avec le rhum Saint-James : 

Molo, Coco !

Paris Cocktail Week 2019

Chez les Justes, bar basé dans la chaude rue Frochot, on aime les cocktails au profil aromatique exotique. Paris Cocktail Week est une occasion supplémentaire de le prouver avec le rhum agricole Saint-James Ambré et des ingrédients plutôt gourmands.

Recette :

– Rhum Saint James Royal Ambré
– Curd de Poire et huile de coco bio
– Liqueur de vanille
– Citron jaune
– Sirop de sucre

Explication du propriétaire Ludo Martin : Molo, Coco ! est un cocktail hybride combinant sour et piña colada. Cette création se révèle doux et léger. La douceur du curd de poire et l’huile de coco vierge viennent épouser le kick du rhum agricole St James ambré.

Le bar du Jòia en partenariat avec le rhum Mezan

R’n R (Rhum and Ramos)

Paris Cocktail Week 2019

Un cocktail signé par le barman Aurélien Olmi qui en jette comme un bon morceau rap pour ce bar au premier étage du nouveau restaurant de Hélène Darroze.

Recette :

– Mezan Rum Jamaica XO
– Ramos clarifié
– Vinaigre de Xérès
– Bitters aromatiques

Explication de l’auteur : nous avons tenu à créer un cocktail permettant de préserver et de ne pas dénaturer les subtiles notes du Rhum Jamaica XO tout en restant facile à boire. Cette création est marquée par une belle fraîcheur et doit sublimer cette belle cuvée chez Mezan.

Castor Club en partenariat en Doorly’s

Calisson’s Crime

Thomas Codsi, propriétaire du Castor Club et fondateur du jeune restaurant-bar libanais Litani sait travailler avec brio ce rhum de Barbade vieux ou blanc. Honneur ici aux saveurs douces et gourmandes sans tralala et l’une des meilleures créations de la Paris Cocktail Week 2019.

Recette :

– Rhum Doorly’s XO
– Eau de noix
– Bénédictine
– Citron jaune
– Sirop d’amande – abricot sec
– Aquafaba

Explication de l’auteur : le rhum Doorly’s XO qui par sa finition en fût de sherry nous permet de rebondir sur ses notes de fruits sec (eau de noix et sirop d’amande /abricot sec) ensuite l’aquafaba (eau de pois chiches) ramène l’onctuosité et amplifie la gourmandise et pour finir la bénédictine fait le lien entre tous les ingrédients (comme souvent avec ce genre de liqueur).

 

Un évènement cocktail par jour

Encore 5 jours pour découvrir le monde merveilleux des cocktails autrement avec des spécialistes. Et hop voilà les dernières dates à booker rapidement !

Mardi 22 janvier : « Cocktail sous les toits de Paris ». Retrouver le grand chef barman Maxime Potfer dans le potager urbain Sous les Fraises pour réaliser des cocktails avec des ingrédients cultivés à Paname

Mercredi 23 janvier : « Si la vie vous donne des agrumes ». Rencontrer la modeuse Lisa Gachet de Make my lemonade ! jadis barmaid pour réaliser des ateliers cocktails autour d’agrumes dans sa boutique girly.

Jeudi 24 janvier : « 100% Nicolas Julhès ». On ne présente plus ce grand distillateur parisien. Il nous accueille dans un lieu mystère pour papoter cocktail et spiritueux.

Vendredi 25 janvier : Soirée clubbing-cocktail sous le shaker de Simon Perich et Anthony Granzo du collectif et organisateur d’évènements TKVR pour une soirée Black Light. Ambiance berlinoise et cocktails transcendants.

Samedi 26 janvier : seconde session de Secrets de Bartenders.
Agrumes love au Uma Nota : un périple autour des agrumes et du cocktails dans trois destinations, Japon, France et Brésil.

Mezcal Finesse à la Mezcaleria : apprendre tout sur le mezcal, seul et en cocktail avec le chef baman Ben Tyler, ça ne se loupe pas.

 

Tout découvrir sur le site pariscocktailweek.fr et la page Facebook de Paris Cocktail Week 2019

 

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader