La brève histoire du rhum #5 : La cuisine au rhum, par Alexandre Dumas

Si nous savions qu’Alexandre Dumas était bon vivant et bon auteur, nous ne savions peut-être pas qu’il avait pour passion la gastronomie.

Histoire rhum gastronomie

Nous avons plus retenu de lui « Les Trois mousquetaires » ou « le Comte de Monte-Cristo », que son « Grand dictionnaire de cuisine ». Et pour cause, ce dictionnaire fut rédigé en 1869 mais publié après la mort de Dumas en 1873.

Ce dictionnaire constitue un roman de la Cuisine, de l’Antiquité au Chef Vuillermot, contemporain et ami d’Alexandre Dumas. Ce dernier aborde entre autres, des recettes, des souvenirs mais aussi les bonnes méthodes d’organisation d’une cave.

Si la recette la plus originale évoquée dans cet ouvrage est « La Trompe d’éléphant, garnie d’holothuries et de squales de requin à la Hong-Kong », on trouve des recettes plus « simples » comme l’Omelette au rhum :

« Battez dix oeufs dans une terrine ; mêlez-leur un grain de sel, trois cuillerées à bouche de sucre, une cuillerée de rhum ; faites chauffer dans une poêle 125 grammes de beurre, lui mêler les oeufs, les lier en les tournant ; aussitôt que l’omelette se dégage de la poêle, la rouler en porte-manteau et la dresser sur un petit plat long ; saupoudrez-la avec du sucre en poudre et là, glacez en appuyant sur sa surface une brochette en fer rougie au feu pour former un décor quelconque ; faire chauffer le quart d’un verre de rhum, le lier avec trois cuillerées de marmelade d’abricots, et la verser dans le fond du plat »

Bon appétit !

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader