Damoiseau, au-delà de la Guadeloupe

Fondée en 1914 au Moule, la distillerie du domaine de Bellevue a produit du sucre et distillé des mélasses jusqu’à la fin des années 1920. Propriété des Rimbaud, une famille martiniquaise, elle est alors laissée à l’abandon mais tout va changer à partir de 1942, quand elle est rachetée par Roger Damoiseau qui entreprend de remonter une usine envahie par la végétation.

DamoiseauCulture de la canne, de la banane, confection de bonbons, de confitures, les premières années du domaine sont multiples mais progressivement, le rhum devient l’activité exclusive et le vesou la matière première de sa production. Les Damoiseau (Roger, père et fils, et maintenant Hervé et Jean-Luc) font faire peu à peu de leur entreprise le premier rhum agricole des Antilles françaises.

Dernière distillerie de Grande-Terre, Damoiseau utilise les cannes de sa propriété et de planteurs en Grande Terre. Elles bénéficient de deux atouts : un sol calcaire et un microclimat ensoleillé permettant des récoltes à pleine maturité. Damoiseau dispose par ailleurs de deux colonnes de distillation de fabrication récente, totalisant 26 plateaux, et d’où sort une eau-de-vie titrant entre 85° et 88°, un degré élevé qui permet d’obtenir des rhums allégés et onctueux qui ont fait le succès de la marque.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader