Saint James : les prémices de son rhum bio

Les rhums Saint James nous proposent non pas une mais deux références bio et A.O.C Martinique : un rhum blanc à 40% et un brut de colonne à 74,2%.

rhum saint james bio
©Loran Dhérines

« Faire du bio chez Saint James, c’est logique », comme nous l’explique Stephen Martin, brand Ambassador de la marque : « c’est dans la continuité de l’A.O.C, il y a une vraie prise de conscience qui est de produire vert : aucun insecticide ou fongicide n’est utilisé, récupérer la bagasse pour la brûler, la vinasse pour arroser les champs (après méthanisation) etc. Le bilan énergétique est positif. Les bouteilles Saint James sont produites avec du verre de 30 à 50% recyclé, même les papiers des étiquettes ont un label : FSC (ndlr : Le Forest Stewardship Council – FSC – est une organisation internationale à but non lucratif née en 1993 à Toronto, qui s’engage pour l’exploitation responsable des forêts). 

La production bio chez Saint James est également une histoire de rencontre : cette première exploitation a été possible grâce à « un coup du sort ». Un agriculteur, déjà certifié bio, a perdu toute sa production de citron et a décidé de louer à Saint James deux de ses parcelles nommées « Piquets à boeufs » et « Palmiste » pour y faire pousser de la canne, pour une surface totale de 5,1 hectares.  Ce qui en fait également vrai rhum parcellaire dans la pure lignée des Grands crus Saint-James des années 1900-1910 !

rhum saint james bio
©Loran Dhérines

Le « bio » a bien évidement un coût, il est estimé à + 35% par rapport à la production conventionnelle. Outre les levures non OGM, l’ensemencement direct, ou encore l’arrachage à la main, d’autres facteurs entrent en jeu comme nous indique Stephen : « Le bio est fait selon les règles de l’art avec Marc Sassier, il faut séparer le conventionnel du bio donc éviter tout croisement entre le bio et le « non bio ». La campagne conventionnelle s’est terminée le 2 juillet, la campagne bio a commencé le 7 juillet. Entre-temps, il y a eu cinq jours de nettoyage, de l’alambic aux cuves en passant par la grue ». 

Ce coût ne semble pas se répercuter sur le prix et donc sur le consommateur ce qui peut s’expliquer par le fait que La Martiniquaise, groupe auquel appartient la distillerie Saint James, est un groupe privé avec une force économique permettant la diversité de ses produits.

Au niveau des profils aromatiques, Stephen Martin nous les présente : « Il y a des notes aromatiques qu’on retrouve sur les trois références (Ndlr : une version 56,5% est dédiée pour le marché martiniquais), le profil aromatique est simple : notes de canne sucrée, notes de miel qui vont évoluer en fonction du degré d’alcool, vers un végétal sec (thé noir et infusion), c’est à la base le même jus, la même trame » avant d’ajouter que « pour moi l’important c’est l’usage, le rapport avec le rhum, on ne consomme pas un 40% comme un 70%. Le 40% est pour la mixologie, il est accessible en revanche avec le brut de colonne il y a des watts, la trame va s’amplifier. C’est un rhum de dégustation, on peut casser des codes en le mettant au congélateur par exemple. Il faut également prendre en compte le temps d’aération. »

Cette première salve en appellera d’autres, l’objectif de Saint James étant de rendre accessible et pérenne la production de rhum bio. Nous pouvons déjà vous confirmer que d’autres parcelles homologuées « bio » sont déjà « réservées » par la marque pour davantage de production dans les années à venir. Il y a donc fort à parier qu’un « vieux bio » sera en préparation, mais patience…

Places aux  produits  !

 

Saint james bio

Commençons en douceur avec le rhum blanc Bio qui titre à 40%. Distillé en colonne créole traditionnelle le 8 juillet 2020 à partir de pur jus de canne biologique, il s’agit du premier rhum blanc agricole biologique A.O.C Martinique de la maison Saint James.

Note de dégustation fournie par le producteur :

Nez : Les notes de canne sucrée et de miel évoluent vers le végétal sec (thé noir et infusions)

Bouche : Suavité exotique, offre une belle fraîcheur végétale de canne ponctuée par des notes agréables d’agrumes confits.

Saint james bio

Le second rhum bio n’est autre qu’un brut de colonne titrant à 74,2% précisément ! Distillé également en juillet 2020, il a cette fois été embouteillé sans réduction comme vous pouvez l’imaginer.

Note de dégustation fournie par le producteur :

Nez : Belle richesse aromatique sans agressivité malgré le degré. Les notes de canne sucrée et de miel évoluent vers le végétal sec (thé noir et infusions)

Bouche : Complexe et ample à la suavité exotique, offre toute la fraîcheur végétale de canne ponctuée par des notes gourmandes d’agrumes confits.

Saint James – Rhum Blanc Bio

70cl – 40%

PVC : 24€

Voir le produit sur le site Saint James

Saint James – Brut de colonne Bio

70cl – 74,2%

PVC : 50€

Voir le produit sur le site Saint James

Share This
preloader