Intelligence artificielle et rhum : entretien avec Ian Burrell

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Signe intéressant pour le marché du rhum en Grande Bretagne, Virgin Holiday se lance dans la production d’un blend,  montrant une nouvelle fois que le rhum est un des meilleurs ambassadeurs du tourisme. Mais, bien sûr, le groupe du bouillonnant Richard Branson ne pouvait pas faire comme tout le monde. Il a donc choisi d’innover en faisant appel à l’Intelligence Artificielle pour concevoir sa recette. Cette Ai qui nous envahit, et qui fait couler tant d’encre, se plaçant même au cœur des débats présidentiels, remplacera-t-elle bientôt les maitres de chai faisant échos aux peurs de nos hommes politiques ?

Chez Rumporter, on en doute. Et on en doute d’autant plus qu’il a quand même fallu un bonhomme pour finaliser le projet (composer le blend final) et surtout l’incarner. C’est Ian Burrell en personne  qui s’y est collé. Alors coup médiatique ou vraie révolution numérique ? Voilà un événement qui va faire parler les pourfendeurs du rhum 2.0. En attendant Ian a accepté de répondre à nos questions poil à gratter.

Intelligence artificielle Rhum
– Bonjour Ian. Récemment tu as publié sur les réseaux sociaux une info qui a fait son petit buzz : le premier rhum composé grâce à l’AI. Quel a été ton rôle dans cette affaire ?

Mon rôle était de superviser le projet et de m’assurer le produit fini serait un rhum crédible et savoureux : de l’échantillonnage et la décision sur les assemblages, de l’approvisionnement en  bouteilles aux étiquettes, de la création de mode de service aux des messages clés pour susciter l’intérêt.

– Quelle a été la méthodologie pour déterminer les goûts des consommateurs et faire le lien avec une ou des productions et, ensuite, assembler celles-ci ?

Nous avons utilisé la puissance plate-forme d’intelligence artificielle d’IBM : Watson. Celle-ci a évalué les posts sur les réseaux sociaux de plus de 15 millions de vacanciers pour déterminer les émotions prédominantes ressenties en vacances. Watson a ensuite analysé plus de 5000 recettes de rhum et de commentaires de dégustation pour faire correspondre ses émotions aux ingrédients et aux saveurs du rhum. Cette analyse de données a permis de déterminer les émotions prédominantes en vacances et d’y associer les saveurs correspondantes. Ses conclusions tiennent en cinq lignes.

Émotion / Saveur :

Joie = Vanille

Excitation = Sucre de canne

Curiosité = Cannelle

Relaxation = Coco

Aventure = Epices

– Il semblerait que l’ordinateur ait oublié de scanner les « rhumosphères » francophone et hispanophone puisqu’au final, tu signes un blend dans un style très ‘British’, En quoi l’Ai t’a t-elle orienté/contraint ? N’est-ce pas le blend que tu aurais spontanément fait de toutes façons ? 

Au contraire. L’ordinateur a également analysé des posts sur les réseaux francophone ou hispanophone, mais c’était ma décision finale de déterminer le style du rhum. Les agences Virgin Holidays s’adressent principalement à un public anglophone, et le rhum étant vendu exclusivement dans les magasins Virgin au Royaume-Uni, c’était logique qu’il soit conçu dans un esprit British. C’est pourquoi j’ai utilisé des rhums de la Barbade (un blend alambic et colonne de chez Richard Seale) et un rhum de la Jamaïque (Worthy Park). J’ai choisi ces rhums pour mettre en évidence les caractéristiques spécifiées par l’ordinateur tout en étant proche de leurs goûts ‘naturels’. Si je suis approché par une entreprise française ou espagnole pour monter un projet similaire, je vais évidemment essayer de créer un rhum qui convient à la majorité des palais de leurs clients.

– Selon les premières analyses, il n’y a pas de sucre ajouté dans le mélange, est-ce ton choix ?

L’ordinateur a effectivement stipulé la canne à sucre comme l’un des composants (ndlr : quel génie ce Watson!). Maintenant, j’aurais pu ajouter du sucre mais j’ai décidé que le rhum devrait être un rhum naturellement doux, donc je ne voulais pas de sucre ajouté dans ce mélange particulier.

Holiday Rum Rhum Intelligence Artificielle

– Etonnant, dans son analyse des vacances, l’IA n’a pas sorti le mot cocktails ?

Il peut avoir fait ces connexions mais ne les a pas retenu. Vous parlez d’un ordinateur qui pense artificiellement comme un humain, donc si vous lui demandez des saveurs de rhum, il ne vous donnera pas une recette de cocktail. Si nous lui avions demandé une connexion avec des cocktails, il aurait probablement dit un RUM PUNCH utilisant des saveurs de vanille, sucre, cannelle, épices et noix de coco.

– Est-ce que pour toi c’est le début de la fin pour les maîtres de chai ?

J’espère que non, mais les ordinateurs et les nouvelles technologies sont déjà très présentes dans de nombreuses étapes de la fabrication du rhum : pour le contrôle des alambics, pour les analyses et même dans un cas extrême pour accélérer l’extraction des saveurs boisés. La technologie fera partie de l’avenir du rhum, mais je suis sûr que le maître de chai fera partie de cet avenir encore longtemps.

Intelligence artificielle Rhum

– Le Rhum sera vendu en GB à £59, soit un prix assez élevé en UK, même en distribution sélective. Est ce une nouvelle page  qui se tourne sur la marché anglais ?

Oui, nous voyons un changement sur le marché où certains consommateurs sont plus à la recherche de qualité que de quantité mais tout cela reste très relatif. Ces £ 59 sont un prix très raisonnable pour certains mais coûteux pour d’autres…

– Seulement 800 bouteilles ont été produites, où seront-elles distribuées ? Y aura-t-il un batch 2 ou puis un batch 3 ou même une production permanente?

 Virgin Holidays officie dans l’industrie des vacances et non dans l’industrie du rhum et je ne pense pas que la société ait envie de changer de métier . Bien que le rhum fasse partie du style de vie des Caraïbes, l’idée derrière ce projet était juste de capturer le « Holiday Spirit » dans une bouteille.

– Dernière question : est ce que tu accepterais d’en apporter quelques bouteilles au Rhum Fest Paris en avril ?

Si je suis invité à faire une présentation ou une dégustation, je le ferai 😉

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader