Excellence Rhum, 2nd round

On prend les mêmes et on recommence ? Non, mais le rooster s’annonce très très lourd ! Ce cher Alexandre Beudet, à la tête de cette boutique en ligne qui commence à avoir quelques années, souhaite embouteiller des rhums de confort.

Bons, longs, expressifs sans être explosifs. On peut lui faire confiance sur ce point. Après tout, beaucoup s’extasient – moi le premier – sur des Hampden de la mort à plus de 500 d’esters mais combien y verraient leur bouteille comme source de daily dram ? Comme pour la musique, la loudness war a commencé avec les rhums -, allez voir ce que c’est sur google, je n’ai pas assez de place pour vous l’expliquer – on assiste donc à des embouteillages de rhums de plus en plus puissants.

La course aux « ppm » de tourbe s’étant cantonnée dans les whiskies à seulement quelques rares moutons noirs – de tourbe -, le virus s’étend manifestement bien plus rapidement dans le rhum. Serait-ce une sorte de rébellion de l’inconscient des amateurs pour manifester leur mécontentement face à ces rhums « doux et sucrés » ? Ah j’oubliais, sur l’étiquette, ultra détaillée, on retrouve le type de distillation, la date de distillation, la date d’embouteillage, le numéro de la bouteille et des notes de dégustation.

Au programme donc pour cette deuxième édition : en partant crescendo, Alexandre met Richard Seale en bouteille pour la seconde fois :

Collection Excellence Rhum

ER – Foursquare 10 ans – Barbade

70 cl – 64,4%

PVC : autour de 120€

Puis c’est au tour de Worthy Park, qui s’illustre toujours mieux en embouteillage indépendant qu’en embouteillage officiel pour les versions vieillies. On assiste là à un «WP » tout en élégance avec toutefois suffisamment de bourrins sous le capot pour vous faire trembler.

ER – Worthy Park 10 ans – Jamaïque

70 cl – 57%

PVC : autour de 120€

On enchaîne avec le mythique alambic en bois. On est sous un feu nourri, élégant et riche en fruits bien mûrs. Complexe et intense malgré sa relative jeunesse pour un Demerara.

ER – Port Mourant 10 ans – Guyana

70 cl – 62,2%

PVC : autour de 120€

Et ça finit en Fidji : définitivement la nouvelle destination à la mode et ça, ce n’est pas Nouvelles Frontières qui le dit mais bien la Transcontinentale de LMDW, l’extrême Fidji de chez Plantation, et bien avant Berry Bros. & Rudd (leur premier rhum brut de fût, à 64%), etc. Cependant, y a Fidji et Fidji… à nouveau ici l’exubérance est maîtrisée, ça envoie des watts mais on ne finit pas avec la bouche en feu !

ER – South Pacific 13 ans – Fidji

70 cl – 65,5%

PVC : autour de 130€

Disponibles sur excellencerhum.com

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader