Melinda Guerin White, organisatrice de The Bartenders Society

A l’occasion de ses 251 ans, le rhum martiniquais Saint-James en duo avec la marque Caraïbos crée à nouveau l’évènement avec The Bartenders Society. Les 11 et 12 avril aura lieu la finale à l’hôtel Molitor avec pour fil conducteur : le Street Art. Melinda Guerin White, organisatrice de l’événement, nous en raconte le pourquoi du comment de ce concours haut en couleurs.

rencontres-cocktail

Laurence Marot : Est-ce le premier concours organisé par Saint-James ?
Melinda Guérin white : Oui c’est le premier concours national de cocktails mis en place à l’occasion des 250 ans de Saint-James. Et aussi le premier concours national de Soft Cocktail jamais réalisé en France à l’initiative de Caraïbos. La sélection des 30 finalistes s’est basée sur deux créations, un cocktail à base de rhum Saint-James et un jus Caraïbos, et un Soft cocktail à base de deux variétés minimum de jus ou nectars de fruits.

LM : Quel est l’objectif de ce concours ?
MGW : C’est un exercice de créativité autour de nos marques visant à mettre à l’honneur la profession de barman. Le gagnant du concours verra ses recettes mises en avant pendant 1 an. L’autre souhait : créer une communauté autour du Bartenders Society pour favoriser l’échange entre les Bartenders et nos équipes (BLMHD).

LM : Qui sont les membres du jury ?
MGW : Des pointures de la scène du bar français et international : Matthias Giroud du groupe Buddha Bar, Stephen Martin de  A la Française, Pierre Boueri Barman Conseil, René Delvincourt de Disney, Yann Daniel du Park Hyatt Paris, Mido Yahi du Café Moderne, Christophe  Sichanh, du Calbar, Antonio Lai meilleur chef barman chinois, Ian Burrell qu’on ne présente pas et Benoît Bail.

LM : Comment s’est passée la sélection des 30 candidats ? Les cocktails qui vous ont épatés pendant ces épreuves ?
MGW : Nous avons reçu 125 inscriptions, un très bon résultat pour une première session. Des candidatures venues de plus de 40 villes de province mais également de Luxembourg, Suisse et Monaco. Nous avons jugé sur la créativité et l’équilibre des recettes et la mise en avant des produits. Les créations ont extrêmement qualitatives et pour certaines même bluffantes.

LM : Pourquoi cette finale sur deux jours  les 11 et 12 avril ?
MGW : Le programme est très riche : le 11 avril, une journée consacrée aux compétitions afin de sélectionner les 10 derniers candidats, une masterclass  sur « Les nouvelles tendances du bar » animée par Antonio Lai et une activité Happening le soir, et le 12, la grande finale, accompagnée de 2  masters classes sur les thèmes suivants : « Les cocktails sans alcools » par Matthias Giroud, et « Le rhum et Saint-James » par Ian Burrell. Nous souhaitions également que tous les candidats puissent profiter du lieu et multiplier les contacts pendant leur séjour.
Bonne chance aux 30 candidats les 11 et 12 avril !

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader