Et si vous faisiez vieillir votre propre tonneau de rhum (ou de cognac) sur la Seine ?

Les rhums plantation et les cognacs Ferrand vous proposent d’acheter des fûts personnalisables et de les conserver le temps de leur maturation sur un barge amarrée à Issy-les-Moulineaux.

Barge 166 plantation
La Barge 166 est amarrée sur la Seine au 166 quai de Stalingrad à Issy-les-Moulineaux (92)

Ça y est la Barge 166, le projet un peu fou d’Alexandre Gabriel qui consiste à faire vieillir des cognacs Ferrand et des rhums Plantation sur une péniche amarrée sur la Seine au 166 quai de Stalingrad à Issy-les-Moulineaux (92), a été officiellement inaugurée le 16 septembre dernier. Les premiers tonneaux de 30 litres ont élu domicile dans le sous-sol du navire, attendant sagement que le nom de leur propriétaire soit gravé dessus.

Car une des (nombreuses) originalités de ce projet, est que des particuliers pourront acquérir un fût et le faire vieillir jusqu’à ce que le spiritueux qu’ils ont choisi soit arrivé à maturité. « Nous voulons vraiment offrir un service sur mesure, aussi les clients pourront choisir entre le cognac et le rhum, puis entre différentes origines (Fidji, Jamaïque, Barbade pour le rhum), différents âges, différents bois pour les tonneaux… », explique la capitaine du navire (ou Private Cask Manager) Margaux Lespinasse. « Ils pourront aussi venir déguster régulièrement leur spiritueux et nous les conseillerons pour que la mise en bouteille se fasse au meilleur moment possible. »

Barge 166 plantation
La collection de rhums Plantation à bord de la péniche

Recréer l’effet de la houle sur le vieillissement

Il faudra en effet tout le savoir-faire des équipes de Ferrand/Plantation pour amener ces petits tonneaux glanés chez Navarre et Allary à maturité. « Les tonneaux de 30 litres marquent et oxygènent vite le spiritueux, il faudra bien les surveiller », prévient Alexandre Gabriel. Celui qui dirige les deux marques (plus les gins Citadelle), est en tout cas très intéressé de voir ce que va donner ce vieillissement à la mode des ‘early landed’ d’autrefois, où les négociants européens faisaient venir du rhum de la Caraïbe pour le stocker sur des quais humides, froids en hiver et chauds en été.

Barge 166 plantation
Margaux Lespinasse, Private Casks Manager et Alexandre Gabriel, créateur et Maître de chai de Plantation Rum

Et comme la péniche ne bougeait pas assez à son goût (la Seine est particulièrement calme à cet endroit), ce fana de technologie a fait installer un vérin alimenté par un panneau solaire qui va secouer l’esquif pendant quelques minutes tous les jours afin de reproduire mécaniquement l’effet de la houle et des vagues (considérés comme des accélérateurs de vieillissement).

Pour le moment, la barge n’accueille que quelques dizaines de fûts de rhum et de cognacs (et aussi quelques tonneaux de whisky Mackmyra), mais à pleine charge elle pourra en faire vieillir 1450.

Barge 166 plantation
Les premiers tonneaux de 30 litres au sous-sol de la barge 166

Des rhums à votre nom

Si vous caressez l’espoir un peu fou d’avoir votre propre tonneau de rhum en vieillissement, sachez que c’est désormais possible. Mais à quel prix ? Pour le moment rien n’est fixé, et cela variera beaucoup d’un(e) client à l’autre, selon le spiritueux choisi et le temps que restera le tonneau dans les entrailles de la péniche. « Nous avons l’autorisation de rester au moins 15 ans », confie en tout cas Alexandre Gabriel.

Barge 166 plantation
Les flacons de 50 cl seront personnalisés au nom du propriétaire

Nul doute que les heureux propriétaires de fûts n’attendront pas aussi longtemps pour demander la mise en bouteille de leur trésor liquide. Surtout que la part des anges risquerai de les priver de quelques-unes à l’arrivée. « On estime que la plupart des clients auront au final une cinquantaine de bouteilles », explique Margaux Lespinasse. Les flacons feront en effet 50 cl, et seront personnalisées pour recevoir le nom du, de la, ou des (vous pouvez très bien vous mettre à plusieurs) propriétaires et le cv du spiritueux !

Barge 166 plantation
La barge pourra faire vieillir 1450 fûts de 30 litres
Share This