Rhum agricole des DOM à l’export : Focus sur L’Amérique du Nord


 

 

USA, un eldorado conquis à petits pas

Les Etats-Unis d’Amérique sont un peu l’eldorado de tout producteur de vins et spiritueux français. Jugez plutôt. Selon la FEVS, les exportations de vins et spiritueux y progressaient de 16% à 3,7 milliards d’euros, pour des volumes en hausse de 5,5% en 2019, avant la taxe Trump. Mais qu’en est-il du rhum ?

Difficile de connaître les chiffres exacts mais hormis la maison Clément qui semble bien implantée, les Guadeloupéens, Martiniquais, Guyanais et Réunionnais ne jouent clairement pas dans la même cour que les vignerons ou même leurs cousins charentais du cognac. « Le marché du rhum agricole est un marché de niche aux USA, il n’existe pas en tant que tel, il faut le créer, analyse le Français Nicolas Palazzi, qui y importe des spiritueux haut de gamme via sa société PM Spirits. Ce sont plutôt des marques comme Plantation qui explosent parce que c’est sucré, c’est de la mélasse, que le packaging est bon et la com’ excellente… » 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Voir le dossier complet


Rumporter Magazine - Édition juin 2020

RUMPORTER

Édition Septembre 2020

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader