Les Yeux dans le Shaker : Greg Erchoff, Brand Ambassador de Mezan

Barman avant l’arrivée de la nouvelle vague cocktail, Greg Erchoff s’est aujourd’hui spécialisé dans le monde du rhum et transmet sa culture et le savoir-faire de l’embouteilleur indépendant Mezan à travers la planète en tant que Brand Ambassador. Rencontre avec un véritable Rum Lover !

Greg Erchoff, Brand Ambassador de Mezan

Rumporter : Vous faites partie des plus anciennes personnalités du monde du bar français ? Comment celui-ci est arrivé vers vous ? Un hasard ou une vocation ?

G.E : Je dirais un peu des deux, j’ai depuis l’enfance, une passion pour la cuisine. J’ai quitté les études pour le théâtre, je me suis retrouvé au cours Florent, puis dans une compagnie de théâtre. Une rencontre m’a fait partir en Angleterre et pour gagner ma vie j’ai travaillé deux ans dans un pub. C’était il y a déjà 25 ans. En fait ma rencontre avec le bar est venue un peu plus tard même si je travaillais déjà comme barman. Le déclic a été en 1999 à New-York. J’ai appris et redécouvert là-bas un métier que je croyais maîtriser.

Au bout de trois ans, j’ai réellement développé une passion pour le bar. Une fois rentré en France, mon ami Nir Chouchana m’a fait rentrer au Park Hyatt puis m’a cédé sa place après son départ. J’ai réalisé que ce métier est en mouvement perpétuel et donne la possibilité d’apprendre continuellement de personnes plus âgées mais aussi plus jeunes que vous.

Ensuite j’ai travaillé comme ambassadeur barman multi-brand pour « Part des Anges Distribution » (société créée notamment par Thierry Richard, à qui l’on doit l’importation de nombreuses cachaças artisanales, aujourd’hui à la tête de Vintage Spirit Garage, ndlr) qui m’a permis d’intégrer l’univers des spiritueux ; à l’époque il distribuait Mount Gay. C’était mon premier réel contact avec le rhum.

Rumporter : Vous avez été l’un des premiers barmen spécialisés dans l’évènementiel. Vous aviez un concept inédit à l’époque. Parlez-nous(en un peu plus.

G.E : A l’époque, nous étions peu nombreux. Après mon passage au Park Hyatt j’ai eu l’envie d’offrir « un service palace » à des particuliers à leur domicile, du coup j’ai dessiné et fait réaliser par un malletier un module de malle de voyage qui se transformait en bar à cocktails une fois installé, c’est ainsi que j’ai fondé en 2005 Ultimate Bar. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader