Tito Cordero, le ron avec Maestria

Tito Cordero, maître de chai de la marque vénézuélienne Diplomático, est l’un des Maestros Roneros les plus talentueux de sa génération comment en témoignent les innombrables récompenses décernées à ses créations depuis une décennie. Il a fortement contribué à la reconnaissance du savoir-faire de son pays aujourd’hui devenu incontournable et on peut même affirmer qu’il a marqué de son empreinte tout l’univers du rhum. Il est à la fois l’un des plus grands spécialistes techniques de toute l’industrie et un véritable artiste sensoriel.Rhums Diplomatico

Rumporter : Comment l’ingénieur chimiste de formation que vous êtes est-il devenu Maestro Ronero ?

Tito Cordero : Mon premier contact avec l’industrie du rhum fut lors d´un stage pour la société Licorerías Unidas S.A. (devenu depuis DUSA) pendant mes études d’ingénieur chimiste. Au Venezuela, pays pétrolier, la suite logique pour un ingénieur chimiste est de travailler dans une raffinerie de pétrole. Une fois mon diplôme en poche, en 1982, j’ai cherché du travail dans l’industrie pétrolière et j’y ai travaillé pendant 6 ans. Plus tard, pour des raisons personnelles, j’ai dû m’installer dans la région de Lara, où se trouve la distillerie. Mon premier réflexe a été de demander du travail à la distillerie où j’avais effectué mon stage quelques années auparavant.

J’ai été embauché en avril 1988. Mon parcours dans l’industrie du rhum a été un processus d’apprentissage continu qui m’a permis de m’enrichir tant au niveau personnel que professionnel. Ce fût une expérience très enrichissante et j’ai beaucoup de gratitude envers l’entreprise. Tout au long de ces années, j’ai occupé divers postes, en production, ingénierie, qualité et approvisionnements, sécurité et environnement. J’ai commencé en tant que responsable de l´élaboration des produits spiritueux; l’expérience et les connaissances acquises au cours de toutes ces années m’ont permis de mériter le poste que j’occupe actuellement: Maestro Ronero du rhum Diplomático.

Rumporter : Quelle est l’histoire de la distillerie DUSA ?

T.C. : La distillerie a été fondée en 1959, à l’initiative des principales entreprises de distribution de spiritueux du Venezuela et de Seagram’s Company Ltd, à l’époque l’un des principaux producteurs et distributeurs de spiritueux dans le monde. Le premier nom de la société fût Licorerías Unidas S.A. (LUSA), une société qui à l’origine était une multinationale et qui au fil des années est devenue 100% vénézuélienne. En 1992 Seagram’s acquière la totalité des actions de la société puis en 2001 la division des boissons alcoolisées de Seagram’s est rachetée par Diageo et Pernod Ricard. LUSA devient alors propriété de Diageo. En janvier 2002, Diageo met en vente certains des actifs de LUSA, dont la distillerie, la ferme Saruro (où se trouve la distillerie) et quatre marques de spiritueux. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader