L’édito d’Alexandre Vingtier : Garder le cap !

Court, moyen ou long termes, les enjeux ne cessent de se multiplier, de se préciser et de nous surprendre. Les arbitrages sont monnaie courante pour les directeurs et propriétaires des distilleries, tout comme leurs équipes, mais rarement les choix ont revêtu une telle importance en cette période de grandes incertitudes sanitaires, sociales et économiques.

édito Alexandre Vingtier

Néanmoins les producteurs de rhums de longue date n’en sont pas à leur première grande crise, les tracas font partie de leur quotidien et beaucoup restent optimistes. Le marché des spiritueux est très résilient face à cette crise actuelle, certaines catégories s’en sortant mieux que d’autres parce qu’elles ont littéralement conquis leurs clients, leurs amateurs, leurs passionnés et désormais leurs thuriféraires.

Et quel amateur de rhum pourrait se passer de goûter aux dernières créations, que ce soient une nouvelle cuvée d’un rhum vieux, un nouveau millésime, une nouvelle sélection parcellaire, une nouvelle marque, un nouvel embouteilleur indépendant, une nouvelle origine encore méconnue (quel dynamisme au Cap-Vert et son grogue) ou une nouvelle variation de fruits et autres dans un rhum arrangé ?

Moins de salons malheureusement et d’occasions d’échanger de vive voix, de rencontrer les producteurs (croisons les doigts pour le Salon de l’agriculture, le plus grand rassemblement annuel des producteurs des outre-mer), les producteurs se déplacent moins mais gardent en tête une vision, un désir commun de voir se développer le marché des rhums de grande qualité, avec toujours davantage de personnalité, d’originalité, de transparence, d’appellations ou d’indications géographiques (la Polynésie française et son jeune syndicat met les bouchées doubles) et de projets originaux comme les distillateurs métropolitains qui s’essaient au rhum parfois avec des cuvées parfois remarquables (n’est-ce pas, Bows ?).

Et les enjeux sociétaux et environnementaux sont de mieux en mieux intégrés dans les développements comme nous nous en faisons l’écho depuis plusieurs années. Le rhum est sur de bons rails, la locomotive monte en pression, alors ne ratez pas le train !


RUMPORTER

Édition Septembre 2020

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader