Dossier – Le rhum à La Réunion #6 : Savanna, miser sur la rareté


– VOIR LE DOSSIER COMPLET –


Le site de Bois-Rouge, au nord de la Réunion, est davantage connu localement pour sa centrale thermique et sa sucrerie mais c’est bel et bien là que se trouve, depuis 1992, la distillerie Savanna et son fameux rhum grand arôme, entre autres. Chaque entité appartient aujourd’hui à un groupe distinct et la distillerie au groupe familial métropolitain Terroir Distillers via la Réunionnaise du rhum, également propriétaire du rhum Charrette.

Savanna

La distillerie Savanna, encore discrète il y a quelques années dans l’Hexagone, fait de plus en plus parler d’elle, et convainc les amateurs de rhum les plus chevronnés. La notoriété qu’acquiert son rhum est le résultat de plus de deux décennies de travail patient et silencieux, et d’une valorisation réfléchie. Tous les sillons du rhum y sont creusés. Cette distillerie est la seule au monde à produire les quatre types de rhum : le rhum léger, le rhum traditionnel de sucrerie, le rhum agricole et le rhum grand arôme dont le récent High Ester. Savanna, c’est donc une histoire, une démarche, mais c’est surtout une identité multiple.

Un domaine sucrier et une distillerie anciens…

C’est au XIXème siècle que se constitua le domaine sucrier de Savanna, au Nord de la commune de Saint-Paul. La sucrerie daterait de 1823. Elle possédait alors deux moulins à canne, l’un mû par le vent, l’autre par la force animale. Plus tard, en 1835, on nota sur le domaine la présence d’un moulin cette fois à vapeur et d’un autre à eau. Dans la seconde moitié du siècle, la sucrerie fut reconstruite. On suppose que c’est dans les années 1870 qu’a été bâtie la distillerie. Au début du XXème siècle, la propriété changea de mains à plusieurs reprises et s’affaiblit économiquement.

En 1916, elle passa sous contrôle d’Anatole Hugot et Frédéric de Villèle qui agissaient pour le compte d’une société appartenant à 20 actionnaires. A cette époque, la distillerie hébergeait sur site, sept cuves de fermentation, deux foudres en bois et un alambic. La Première Guerre mondiale et les développements des ventes de sucre et de rhum qui en découlèrent, furent l’occasion de transformer la sucrerie et de rénover la distillerie. Dans les années 1930, la sucrerie de Savanna absorba une sucrerie voisine, et fut reconstruite, une nouvelle fois, entre 1935 et 1939. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 


– VOIR LE DOSSIER COMPLET –


Rumporter Magazine - Édition juin 2020

RUMPORTER

Édition juin 2020

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader