Demerara, une exception nommée Greenheart

Dans le monde de la distillation, l’acier inoxydable règne en maître dans la production à très grande échelle. Le cuivre quant à lui reste bien présent, soit sous la forme sobre et plaisante d’un alambic tout en courbes ou alors cachés à l’intérieur des colonnes car il reste un élément fonctionnel tout à fait indispensable même dans les productions plus industrielles. En règle générale, on peut affirmer avec une confiance certaine que la distillation est un monde entièrement fait de métal. Et pourtant, si ceci est vrai pour tous les autres producteurs, il en existe un, parmi les plus anciens au monde et connu sous le nom de Demerara Distillers Limited (DDL), au Guyana, qui peut se vanter d’avoir dérogé à cette règle car il possède les derniers alambics du monde en… bois !
alambic-bois-une
L’alambic Port Mourant

Il y a une certaine ironie à ce que les spiritueux les plus désirables proviennent des appareils de distillation les moins efficaces qui soient. Aucun ingénieur ne démarre un projet avec l’inefficacité en tête mais la technologie d’une époque est toujours dépendante des matériaux disponibles.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader