Taha’a ou Taha’a pas ?

Tahiti traverse de nouveau les continents pour nous offrir ses saveurs. Je vous avais parlé de Manutea, qui arrivait sur le marché avec deux rhums, 40° et 50°, le tout distribué par celui considéré comme le spécialiste du rhum en France, le cher Dugas.

Taha'a - Rhum de TahitiTaha’a devrait nous apporter progressivement ses délicieux jus, vieillis et non vieillis, distillés de différentes façons. On a tout goûté au Salon de l’Agriculture et on a adoré ! En blanc on est à 55° pour la version millésimée classique et même à 74° pour la version « Double Distillation » reposé en cuve inox et non dilué (environ 80 litres produits), nouvelle série limitée après le brut de colonne à 75% proposé an dernier.

En paille on est à 45° pour le nouveau millésime. Tous très convaincants ! Pour les élevés sous bois, le domaine de Pari Pari s’est essayé aux finitions de quatre mois en Madère, Sauternes et Sherry Pedro Ximénez embouteillées respectivement à 42, 47 et 52° après un passage d’un an en anciens fûts de Jack Daniel’s : le résultat plus ou moins satisfaisant . Ainsi on perd partiellement ce qui fait la force des rhums blancs de la distillerie de Taha’a, leur grande fraîcheur, mais les fûts sont de bonne facture.

Des débuts dans le vieillissement très prometteur pour les futures versions vieillies plusieurs années !

 

 

Share This
preloader