Londres : Black Parrot, comme un coin de Caraïbes

Seconde pépite à rhum du bartender Lewis Hayes. Calfeutré dans un passage discret de la City, ce bar nouveau genre a ouvert ses portes sans tapage en début d’année.

Black Parrot Londres

L’occasion de réchauffer des gosiers glacés par le froid londonien. « A Londres, vous avez le choix entre des bars à Tiki et des cabanes à rhums, je voulais proposer une offre qualitative autour des Caraïbes, en marquant un intérêt particulier sur d’autres domaines que le spiritueux : l’art, la culture, la musique et la nature. » explique le jeune trentenaire.

Au premier coup d’œil, Black Parrot diffère pour son décor contemporain stylé. A gauche, mur bleu Klein, longue banquette kaki habillée de coussins bigarrés, murs tapissés de paysages idylliques des îles, chemises à fleurs de bon goût et plantes suspendues pour la touche green.

A droite, comptoir en marbre, étagères boisées d’un autre temps où se pavane une collection de 350 bouteilles de rhum. Toutes les origines répondent à l’appel, notamment le rhum agricole. « Nous possédons sans doute la plus grande collection de rhums agricoles à Londres.

Comme à Merchant House c’est la diversité et de la rareté des rhums qui attirent ici les clients. ». Les cocktails suivent la même lignée : qualité, créativité et exotisme avec des produits maison et de saison. Au programme : deux alternatives, du sur-mesure à l’instar du bar Merchant House, ou des créations réunies dans une carte, inspirées de la faune et la flore des Caraïbe et axées sur l’origine du rhum.

A tester les yeux fermés pour la Martinique, l’étonnant Madinina, à base de rhum agricole Trois Rivières, de Lillet Blanc, de vin pétillant et Peychaud Bitters, ou pour la Trinidad et Tobago, le Caroni Swamp Iced Tea, un mélange estival d’Angostura, de calvados Père Magloire, de liqueur de poire, de jus de citron jaune, de thé à la camomille et de céleri bitters.

Le premier modèle d’une nouvelle génération de bar à rhums.


Black Parrot

➔ 8 Bride Court, EC4Y 8DU Londres

 


Cet article est issu de l’édition Rumporter de septembre 2019

Rumporter Magazine Septembre 2019

 

Voir le sommaire

Acheter à l’unité

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader