Koloa, l’inconnu venu d’Hawaï

Pour avoir pu déguster un rhum d’Hawaï, il faut de préférence s’être rendu sur l’île de Kauai, au nord-ouest de l’archipel.

Koloa

Il y est en effet servi dans une salle de réception de la distillerie, au rythme d’une dégustation – gratuite ! – servie toutes les demi-heures, du lundi au dimanche non stop. Ou alors dans quelques Etats américains ou canadiens où les rhums Koloa sont distribués. Mais ils sont – pour l’instant encore – inconnus en Europe.

Officiellement découvert par James Cook en 1778 (qui le baptisa Iles Sandwich), l’archipel d’Hawaï s’est révélé rapidement propice à la culture de la canne à sucre, en raison de ses riches sols volcaniques et de l’abondance de l’eau douce. Ainsi, les alentours du mont Wai`ale`ale constituent la zone la plus humide du globe terrestre, mais l’eau est naturellement filtrée par les couches de lave avant d’être utilisée. Sur l’île de Kauai, surnommée l’Ile-Jardin (Garden Island), les premières plantations remontent au début du 19ème siècle, ainsi que les moulins à sucre.

Mais la distillerie Koloa est bien plus récente, car fondée en 2008 par une entreprise qui commercialise des fruits tropicaux depuis 1931. Ses créateurs ont eu dès le départ l’ambition de doter Hawaï d’une gamme de rhums de classe internationale, par rapport aux autres distilleries de l’archipel à vocation essentiellement locale.

Toutefois, pour s’équiper, la distillerie a mis en place un alambic à repasse datant de 1947, provenant de Pennsylvanie et utilisé pour élaborer du bourbon dans le Kentucky. Il est complété par un alambic à colonnes de 7 plateaux.

Le plus intéressant est qu’elle utilise le jus de canne frais provenant de ses plantations, et non des mélasses d’importation. Ce qui donne des eaux-de-vie bien plus aromatiques. De quoi élaborer quatre rhums différents : le Blanc (White), l’Ambré (Gold), le Brun (Dark) aux arômes de café, de noix de coco et de fruits secs et l’Epicé (Spiced) marqué par l’anis et les fruits rouges.

Malgré leur création récente, les rhums Koloa ont rapidement conquis les amateurs, puisqu’ils ont été classés parmi les dix meilleurs rhums américains dès 2012, l’année où les quatres variétés ont été médaillées (bronze ou argent) au World Spirits Competition de San Francisco. Il ne leur reste plus qu’à trouver un importateur en Europe pour conquérir les passionnés de rhum !

Pas encore de commentaires

Leave a Reply

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader