La Maison du Rhum – Eddy La Viny : « Le rhum est devenu un alcool complexe, précis »

Ouverte discrètement dans le 18ème par Eddy La Viny, un passionné de rhum et d’histoire, la Maison du rhum a désormais une deuxième adresse sur Paris. Entretien.

La Maison du Rhum - Eddy La Viny

Rumporter : Vous venez d’ouvrir une deuxième Maison du Rhum à Paris, qu’est ce qui vous y a poussé ?

Eddy LA VINY : L’envie d’upgrader notre concept en nous implantant dans une meilleure zone de chalandise avec une surface doublée, afin de mieux répondre à la richesse de l’offre des distillateurs et de la demande des aficionados. Cependant la boutique historique du 18ème continue son histoire avec succès.

R : Les deux Maisons du Rhum sont-elles identiques dans leur concept ? 

Eddy LA VINY : La deuxième, surnommée P17 (pour Paris 17ème) est plus grande, plus moderne (deux grands écrans OLED), avec plus de références, une salle en sous-sol et une cuisine pour l’événementiel. Les points communs entre les deux sont l’expertise, le choix et la convivialité qui reste au cœur des envies de nos équipes.

R : Vous vous inscrivez clairement du côté de ceux qui pensent que le rhum n’est pas une simple mode mais là pour durer. Qu’est ce qui, selon vous, différencie le rhum d’autres alcools comme le gin ?

Eddy LA VINY : Oui je pense que le rhum va durer, parce qu’il s’inscrit dans des terroirs centenaires, avec des savoir-faire qui se transmettent de maître de chais à maître de Eddy La vinychais, parce que les producteurs rivalisent de créativité. Tous les champs des possibles sont ouverts grâce à la demande de plus en plus importante de l’eau-de-vie de canne à sucre.

Ce qui différencie le Rhum des autres boissons est cet univers qu’il véhicule, sa grande richesse. Avec le rhum on est au soleil, sur une plage des Antilles, dans un petit bar à Cuba, dans un hamac en Thaïlande ou dans une hacienda sud-américaine, on est en admiration devant la beauté d’une serveuse tropicale qu’on n’oubliera jamais… Beaucoup de nos clients nous racontent ce que le rhum représente pour eux et ce sont souvent des instants magiques !

De plus le rhum se décline de mille façons : punchs, arrangés, infusés, jeunes, ambrés, vieux, d’exception, blends, avec ou sans finish, dans des fûts de merisier, de chêne, d’acacia, brut de fût, brut de colonne, spiced, cocktails, en cuisine : canelés au rhum, baba au rhum, glaces rhum-raisins …

Le rhum est devenu un alcool complexe, précis, il existe des monovariétaux parcellaires, des assemblages de rhums d’exception, j’ai rencontré au court de ma quête des fûts « zèbres » avec une douelle de merisier, une douelle d’acacia et même des fûts en érable ! Le Rhum c’est fun !

La Maison du Rhum - Eddy La Viny

R : Comment voyez-vous évoluer le profil des consommateurs de rhum depuis deux ou trois ans ? Est-ce que leur approche du rhum a changé ? 

Eddy LA VINY : Il y a deux segments qui tirent le rhum vers le haut : les rhums de dégustation et la premiumisation des rhums blancs. Le grand public est en train de découvrir, qu’au-delà des rhums de pâtisserie et des rhums de mixologie, le rhum est une boisson noble qui a gagné ses Lettres au fil du temps, d’abord en remportant des concours de spiritueux internationaux puis en ravissant le palais des amateurs, beaucoup viennent du monde des whisky, pour les autres, il faut noter qu’ils présentent un  profil  plus jeune.

R : Pouvez-vous nous parler de vos ateliers découverte ?

Eddy LA VINY : J’ai toujours été féru d’histoire et le rhum renferme milles anecdotes que j’aime partager avec tous. Depuis le grand voyage de la canne à sucre dans l’antiquité jusqu’à nos jours, il y a tellement de choses à raconter. Des histoires de familles, de pirates, d’esclaves (hélas), de passionnés, de créateurs, de visionnaires … Comme supports à ce(tte)s histoires, j’aime m’appuyer et faire découvrir des rhums très différents, de par leur origine géographique ou de par leur typicité. J’aime aussi voir dans les yeux des participants l’étonnement voire l’émerveillement.

R : La question rituelle : quels sont vos derniers coups de cœur ?

Eddy LA VINY : Le Distillat qui est le brut de colonne de Bologne pour son arôme, le Clément 2002 bouteille en or pour l’audace, et le Flor de Cana 30 ans pour sa complexité !

 


La Maison du Rhum P17

10 rue Léon Cogniet

75017 paris

01.45.74.54.39

La Maison du Rhum P18

3bis rue carpeaux

75018 paris

01.42.47.85.56

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader