Lille : Caviste Curieux le rendez-vous des épicuriens lillois

Place Sébastopol, on s’y retrouve pour faire ses emplettes au marché bi-hebdomadaire, pour parfaire sa culture au grand Théâtre Sébastopol, mais aussi pour taper la causette et acheter un bon rhum au Caviste Curieux.

 Caviste Curieux

Installé depuis 2014, cette cave lilloise est avant tout le fruit d’une longue amitié, celle de deux trentenaires, Thomas et Stéphane, avec pour points communs la passion des bonnes quilles. Pendant des années, l’idée d’un projet à deux mijote à feu doux. Après une licence d’histoire passée au Québec et quelques jobs loin du monde des boissons, Thomas peaufine sa culture des vins et spiritueux dans une cave-épicerie fine à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse pendant trois ans alors que Stéphane arpente les vignobles de France et passe son diplôme de sommelier à la prestigieuse Université du vin de Suze la Rousse.

En 2013, l’envie de monter leur cave en tandem se concrétise. « On hésitait entre Paris, la Bretagne ou le Nord et finalement on a choisi Lille. Il n’existe aucun vignoble dans la région (mis à part celui de XXX, ndlr), les gens sont donc très ouverts aussi bien sur le vin que sur les spiritueux », commente Thomas. Les deux amis trouvent alors un local entre la Vieille Ville et Wazemmes. « Nous avons tranquillement monté notre cave sans connaître ce quartier de Sébastopol en pleine mutation. Nous sommes situés entre la rue Solferino, la rue de la soif et la rue des Postes qui évolue entre des bars à la fois qualitatifs et populaires et un mélange de population », poursuit l’intéressé.

Un concept de cave à vin et spiritueux bien pensé Situation idyllique sur la place, devanture immaculée, vitrines soignées et créatives pour épater le chaland, Caviste Curieux est devenu en quatre ans le rendez-vous pour dénicher le bon-boire. La configuration de l’espace évite les prises de tête, dans une scénographie épurée de caissons en bois home made plantés aux murs. D’un côté, une sélection de vins majoritairement français qui sort des carcans habituels question cépage et, de l’autre, un arsenal de spiritueux bien ciselés pour des gosiers en quête de sensations vibrantes.

Entre les deux amis, la répartition des tâches est bien définie « pour faciliter les choses dans la tête des clients » : Stéphane a la charge du vin et Thomas celle des spiritueux (avec un regard aussi sur le jaja). Le royaume du rhum dans le quartier de Sébastopol Pas de doute, ici on aime le rhum. Petite pancarte informative en carton sur le mur de briques grises et une bonne douzaine de caissons arborent des bouteilles débarquées de la Caraïbe et autres pays exotiques. « A l’origine, nous proposions au magasin moitié whisky moitié rhum, une offre qui est aujourd’hui en train d’évoluer car les habitants du quartier relativement jeunes ont plus d’affinité avec le rhum qu’avec le whisky.

Ce nouveau souffle sur ce spiritueux exotique avec des prix très abordables les attirent. Et je suis toujours très attentif au rapport qualité-prix de notre sélection. » Pour obtenir les faveurs de sa clientèle, Thomas a misé dès l’ouverture sur une offre essentiellement basée sur des rhums de mélasse de tous horizons. « La Compagnie des Indes est le premier embouteilleur indépendant à s’être installé durablement dans nos rayons. Florent Beuchet s’est déplacé deux fois à la cave pour des animations et son premier batch de Bélize a été un vrai coup de cœur pour moi et Stéphane. La gamme des grands crus de Plantation marche aussi très bien tout comme leur Pineapple et l’OFTD. Je suis un grand fan du travail de son fondateur Alexandre Gabriel.

Tout comme Richard Seale avec Foursquare et Doorly’s. En petit producteur, j’aime beaucoup l’Antigua Whisper à petit prix et sans colorant. » Sans oublier les incontournables Mezan, Ferroni et Chairman’s Reserve, également des best-sellers de la boutique. Aujourd’hui, la cave élargit le nombre de références de rhums agricoles. « Nous réalisons un gros travail de communication sur cette catégorie car les gens sont habitués à des rhums sucrés et le blanc agricole est associé à la distribution en grandes surfaces. Nous devons expliquer le produit, la fabrication et le vieillissement. » raconte Thomas.

Au menu : Neisson, le rhum de prédilection du cofondateur mais aussi JM, Bielle et la nouvelle gamme Harmonie de Longueteau et quelques célébrités comme Trois Rivières pour les rhums vieux et CED pour les rhums arrangés. Pour approfondir ses connaissances, La Caviste Curieux propose aux plus curieux des ateliers « Instant dégustation rhum » à prix doux (35€). « On veut décomplexifier l’approche des vins et spiritueux », précise l’expert. Un pari gagné puisqu’aujourd’hui le duo fournit quelques-unes des bonnes tables lilloises comme Le Sébastopol et aux Ephérites. Une belle carte de visite !


Caviste Curieux

➔ 10 place Sébastopol – 59000 Lille

Tél : 09 52 10 17 98

www.cavistecurieux.fr

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader