Rencontre avec Jérôme Ardès, Brand Ambassador rhums chez Dugas

Jérôme Ardès partage depuis presque cinq ans sa passion du rhum en tant que Brand Ambassador Rhum pour la société Dugas. D’origine martiniquaise par son père, cet expert en eau-de-vie de canne à sucre parcourt au quotidien tout l’Hexagone afin d’initier et de transmettre savamment et avec une grande pédagogie les clés du monde du rhum auprès des professionnels et des amateurs éclairés de spiritueux.

Brand AmbassadorLaurence Marot : Originaire de la Martinique, qui t’a initié au monde du rhum ? Est-ce devenue rapidement une passion ?

Jérôme Ardès: Je suis né à Toulouse et suis monté sur Paris très jeune. Mais j’ai toujours baigné dans l’univers du rhum, depuis mon enfance, avec une grand-mère qui travaillait dans une sucrerie sur la commune du Robert et un grand-père employé dans la distillerie du Simon au François. En Martinique, le rhum fait partie intégrante de la culture. Ses habitants en consomment et en parlent au quotidien. Dès mon plus jeune âge, j’ai visité des distilleries comme celle de Maison La Mauny ou l’Habitation Clément, un excellent préambule pour appréhender le rhum agricole. De nos jours, la plupart des distilleries ont malheureusement disparu : on n’en compte seulement huit, plus la sucrerie du Galion alors qu’au début de l’histoire du rhum, en 1767, il en existait près de 450. Quelques années plus tard, j’ai poursuivi ma route du rhum dans d’autres contrées exotiques. A l’origine, le rhum s’apparentait pour moi à une simple passion gustative, puis une passion à part entière au fur à mesure de mes expériences dans les plantations et aux contacts des différents maîtres de chai des rhums distribués par Dugas. Et le rhum agricole a toujours été une catégorie que j’affectionne tout particulièrement.

LM: Tu es donc aujourd’hui Brand Ambassador Rhum chez Dugas, quel chemin as-tu parcouru avant d’occuper cette fonction ?

JA: On peut dire que j’ai intégré cet univers par inadvertance. Mon premier métier était très éloigné du monde des spiritueux : j’exerçais la fonction de Credit Manager dans une société basée à Vélizy. Au bout de quelques années, j’ai décidé de changer de voie professionnelle à 180°. J’ai donc passé un certificat de qualification professionnelle en tant que vendeur conseil et caviste vin et spiritueux à l’IFOPCA, une formation en alternance. Pendant ces neuf mois, j’ai appris les bases de mon nouveau métier chez un caviste, une période très formatrice. Diplôme en poche, un ami spécialisé dans le vin m’a mis en contact avec François-Xavier Dugas qui recherchait à l’époque son premier Brand Ambassador Rhum, en complément de l’activité du Brand Ambassador Whisky, l’Ecossais Donald MacKenzie. Je n’avais pas la prétention d’être un expert en rhum mais M. Dugas misait sur une personne originaire des Outre-Mer et il m’a donc laissé ma chance. A mon arrivée dans la maison, la société Dugas réunissait déjà une vingtaine de marques de rhum dans son portefeuille, et aujourd’hui une bonne trentaine. Sa vocation première : proposer des références liées à une origine, une histoire et une distillerie. Afin de connaître tous les secrets de l’eau-de-vie de canne à sucre, j’ai débarqué très vite en Martinique pour visiter HSE, Maison La Mauny, Depaz et La Favorite. Puis direction le Guatemala pour Botran, les Philippines pour Don Papa et le Venezuela pour Diplomático. Avant ces différentes escales, je visualisais difficilement le travail global d’une distillerie. Mais au bout de six mois je peux vous assurer que j’étais dans les starting blocks.

LM: Quelles sont les qualités indispensables pour devenir un brand ambassador ? 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader