Toulouse : Fat Cat, le premier bar à cocktail de Toulouse

Fat Cat vient de souffler ses 5 bougies le 25 février dernier. Premier bar à se targuer d’une carte digne des meilleurs QG à cocktails parisiens, cet établissement campé à quelques encablures de la place du Capitole est le fruit d’une épatante association, celle d’Emmy Jeannin, 38 ans, ex-Parisienne piquée par le virus du cocktail en Australie, et de Quentin Pierre-Antoine, 27 ans, Toulousain, formé aux premières gammes de la mixologie dans un petit bar local.

Uni par la passion pour l’art des boissons mélangées, le tandem décide d’ouvrir main dans la main un bar à l’image des speakeasies contemporains (forte inspiration trouvée auprès du délicieux bar l’Eau de Vie à Sydney) dans une ville vierge de culture cocktail. Déco vintage, ambiance feutrée, lumière tamisée et backbar stylé regorgeant de spiritueux triés sur le volet, Fat Cat fait tout de suite un effet « waouh » dès son entrée. Direction le comptoir pour ceux qui veulent taper un brin de causette avec l’équipe très érudite et notamment avec le jeune chef barman Valentin Pérès, fan de rhum agricole, qui connaît sur le bout du shaker toutes les dernières techniques cocktails.

Pour mettre à la page les buveurs autochtones, Fat Cat a dégainé un premier menu tout simplement dédié aux grands classiques mixés avec sophistication et des ingrédients haut de gamme. Aujourd’hui, l’offre est plus rusée, visant une clientèle d’initiés et de fidèles. « Affichée à l’ardoise, la carte de cocktails est travaillée comme dans un restaurant. Les N°1 et N°2 font office d’amuse-bouches et d’entrées identifiées par des cocktails légers, N°3 un plat présenté comme une boisson complexe, N°4 un dessert avec un breuvage sucré et les derniers, N°5 et N°6 sont toujours un milk punch et un cocktail sec.

Nous travaillons uniquement avec des produits de saison et la carte change tous les mois », précise Emmy Jeannin. Clarification, shrub, infusion, les recettes du Fat Cat misent sur le goût et l’audace. Et question rhum, la maison fait des étincelles avec ses daïquiris, ses tikis bien ciselés et ses savoureux milk punchs mixés au rhum et tout un panel de beaux ingrédients.

Dernier en date : rhum LPCH d’Old Brothers, whisky, Fernet Branca, herbe d’orge, citron, Pedro Ximénez, Coca-cola, le tout clarifié au lait. Fidèles à ses valeurs écologiques et durables, la maison collabore principalement avec les deux marques de rhums locales, Bows et Old Brothers pour des cocktails de terroir.

A classer dans la liste des meilleurs bars de l’Hexagone.

Fat Cat

➔ 4, rue Charles de Rémusat – 31000 Toulouse


Rumporter Magazine - Édition juin 2020

RUMPORTER

Édition juin 2020

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader