Beachbum Berry Remixed : et si vous vous lanciez enfin dans le Tiki ?

This article is available in : en

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Historien et porte-étendard du courant Tiki, c’est probablement grâce à Beachbum Berry que l’on doit ce retour Mondial du courant Tiki. Il est l’auteur de Beachbum Berry’s Grog Log (1998) et Intoxica! (2002), réunit tous les deux en 2009 dans ce Remixed qui contient également de nombreuses additions.

Beachbum Berry Remixed cocktail tiki
Le Tiki est peut-être le folklore cocktail le plus capable de vous transporter dans le temps et dans l’espace. Il a été, comme le très populaire Speakeasy, « construit à partir de faits réels » bien que s’éloignant assez vite de la réalité.

Tiki, késako ?

Ce courant, né au début du XXème siècle (20’s), témoigne d’aventures faussement exotiques, puisque ça se passe en Amérique du Nord. D’abord animé par des livres et des films mettant bien souvent en scène un explorateur perdu sur les iles polynésiennes et découvrant la culture autochtone, il s’et largement infiltré dans tous les domaines de l’architecture à la décoration puis au bar pour devenir un véritable lifestyle. En effet en rencontrant son public, le Tiki s’est merchandisé et matérialisé sous la forme d’hôtels et de restaurants. En dernier, le bar Tiki est arrivé. En dernier puisque l’alcool était prohibé aux Etats-Unis de 1920 à 1933. Il a fallu que ce petit dernier rattrape son retard. Parti en retard, le bar tiki est néanmoins le seul à avoir perduré et aujourd’hui, les quasi seuls survivants du courant Tiki sont bien les cocktails, tous les hôtels/restaurants ayant fermé.

Et la survie de cette « culture » doit beaucoup à un de ses bardes Jeff Bum Berry alias Jeffrey Berry qui a passé sa vie à répertorier, via un vrai travail d’historien, des centaines de recettes qui, sans lui, auraient disparu dans les poubelles des fermetures des restaurants et de bars. Son passionnant travail d’enquête est illustré par sa quête de la recette originale du zombie qui lui aura pris près de dix ans. Ses trois décennies de recettes avait déjà donné lieu à deux livres, il les compile et remix en un seul, à l’heure où le tiki se ré-installe durablement dans le paysage cocktail.

Sitôt abordé, le livre nous emporte à 13 000 km du territoire hexagonal, et c’est tant mieux pour les amateurs de rhum.  Car le Tiki qui est pour tout amateur de cocktail un rêve fait la part belle au  rhum, l’occasion de se servir de sa collection et de prolonger l’expérience dans la découverte des accords et des nouvelles saveurs.

Ce livre reflète à chaque instant le travail colossal accompli et le lecteur éprouve un plaisir presque jouissif à l’idée de retrouver ses rhums préférés dans des recettes hautes en couleurs et en saveurs. De même, quel plaisir pour les passionnés aux tendances «geekesques » de se retrouver en face de LA recette historique, celle qui a pris des années à l’historien Jeff Berry à retrouver ou déchiffrer. Soit dit en passant, Beachbum –le clodo des plages-, de son surnom, tient plus d’Indiana Jones que du rat de bibliothèque à en croire son histoire…

Gravir le sommet de glace pilée

Attention, n’est pas Tiki –ki- veut ! A ce titre, Beachbum fournit son lot de recommandations et ce, dès les premières page. Il faut mixeur solide, une bonne machine à broyer la glace, disposer de quantités astronomiques de rhums et être prêt à enfiler un tablier. Oui le Tiki nécessite beaucoup de préparation, mais il est la voie royale à la mise en exergue de vos plus beaux flacons. Par plus beaux flacons, les rhums mentionnés sont très souvent des « gold » -dorés- et des « dark » (sombres ou vieux). L’auteur nous gratifie d’un glossaire des rhums, conseillant des références de rhums de toute provenance –bien souvent accessibles, de 15€ à 40€.

D’ailleurs, avant de laisser au placard vos beaux vieux agricoles en pensant que ceux-ci ne vous seront d’aucune utilité  parce qu’à l’époque où ce livre a été publié, la vague agricole n’avait pas encore toujours les Etats-Unis, pensez que le rhum martiniquais entre dans la recette originale du Maï Taï, la figure de proue du Tiki

Beachbum Berry Remixed cocktail tiki

Les recettes légendaires du Tiki

On reste définitivement accroché aux presque 7 pages sur l’histoire du Maï Taï, et ses différentes recettes. On citera pour la fine bouche la recette du Trader Vic…

Mai Tai (Trader Vic 1944)

– 3cl de jus de citron vert fraichement pressé
– 1,5cl de curaçao, prenez en un bon, celui Pierre Ferrand est une référence
– 0,7cl de sirop d’orgeat (essayez de le faire maison, de bonnes recettes circulent sur internet, essayez celle de Colada (rires))
– 0,7 cl de sirop de sucre simple (même chose qu’au-dessus)
– 3 cl de vieux jamaïcain
– 3 cl de martiniquais agricole VS

Au shaker, servir sans filtrer, avec la glace cassée du shaker.

Se délecter devant l’histoire du Zombie et ses anecdotes croustillantes est également un plaisir coupable et un luxe. La recette du cocktail est longtemps restée incomplète, dû à la présence d’un ingrédient secret, déchiffré pour vous par le « Bum ». Ceux qui le connaissent savent tout de sa force sournoise, qui prendra par surprise le buveur un peu trop optimiste.

Mais c’est bien une recette moderne de l’auteur qu’on mentionnera, plus simple à réaliser pour le débutant, se concentrant sur les arômes de banane flambée typiques de Jamaïque

Coconaut (1994 par Jeff Berry)

– 24 cl de crème de Coco, Coco Lopez
– 6 cl de jus de citron vert fraichement pressé
– 21 cl de vieux jamaïcain (prenez Appleton Reserve Blend par exemple)

Directement au mixeur avec beaucoup de glaçons, avoir une texture de granité.

Must Have Tiki

Ce livre est avant tout un recueil de recettes, dont 107 ont été ajoutées à la fusion de 2 de ses anciens livres avec 240 recettes au total. Il fait bien entendu la part belle à l’histoire des cocktails Tiki les plus emblématiques et ne vous laissera pas seul dans la poursuite de cet art. Conseils de réalisation et petites illustrations au programme.

Beachbum Berry RemixedConseils de lecture : lisez les parties recommandations, les introductions, les débuts de chapitre, puis flânez à travers les centaines de recettes. Une chose est sûre, Beachbum a accompli le travail d’une vie, entreprenant une vraie démarche de détective pour déterrer les mystères Tiki bien enfouis par ses créateurs et décidés à les emporter dans leurs tombes.

Insistons sur la beauté du livre, illustré de vieilles publicités, petits dessins, qui sont toujours bien intégrés Dernière chose, les amateurs de rhum ont certainement accumulé plus de rhum qu’il n’est possible de boire en une vie. L’occasion donc de partager ce trésor avec ses amis et ça tombe bien: le Tiki est hautement consommateur des rhums de provenances différentes, motivez-vous sur les sirops et accédez à cet univers incroyable.


Beachbum Berry Remixed

Un travail de titan, dans un format léger, instructif et pratique. Le tout pour un tarif très contenu, un must have. Parfait pour utiliser votre collection fantasque de rhum, rum, ron !

Disponible en anglais uniquement sur Amazon


www.colada.fr

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

This article is available in : en

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader