Affaire sensible : vers une Indication Géographique pour le rhum de la Barbade ?

Par Matthieu Lange avec Cyrille Hugon et Alexandre Vingtier

C’est l’arlésienne de la Barbade : à quand un accord sur l’Indication Géographique ? En effet, le débat est lancé depuis bientôt une décennie, après la création de la distillerie Saint Nicholas Abbey qui y a (ré)introduit le rhum de pur jus de canne (cuit, on reste assez éloigné de l’agricole de nos outremers).

Barbade - Kirsten Dear
Sundown at the Old Aquatic Club © Kirsten Dear

Depuis, l’île a connu de grands chamboulements avec les rachats de distilleries par des groupes français et tous les acteurs affirment leurs nouvelles ambitions. Mount Gay propose de plus en plus de versions spéciales par type de fûts ou par type de distillation, des cuvées 100% pot stills, de nouvelles finitions, de nouvelles moutures pour sa gamme permanente. Foursquare et la famille Seale multiplient les éditions spéciales également ainsi que les partenariats pour développer de nouvelles marques sur les marchés exports ainsi que la vente de ses single casks à des embouteilleurs indépendants. Une nouveau pot still à double retors rentre en production.

Enfin, la West Indies Rum Distillery, la plus importante de l’île par ses volumes, annonce également ses ambitions et la remise en marche de plusieurs types d’alambics pour le plus grand plaisir des passionnés et dévoile de plus en plus de découvertes dans ses archives… Un dynamisme époustouflant, une ambition portée par les éloges des dégustateurs mais des désaccords quant à la définition des caractéristiques finales des rhums de la Barbade : édulcoration ou non, c’est-à-dire un modèle jamaïcain / whisky ou moins de contraintes pour développer et assurer les ventes dans la diversité ? Vieillissement sur place exclusivement ? Chacun y va de ses arguments.

Il n’est pas inutile de rappeler ce qu’une Indication Géographique Protégée, comme son nom l’indique clairement, n’est qu’une indication. En théorie, elle répond à des règles moins strictes qu’une AOP, l’équivalent en droit européen de l’AOC française. Elle peut être obtenue si seulement une seule étape, certes déterminante, de transformation est réalisée dans l’air de production. Dans le cas des AOP, toute la chaîne de production doit être réalisée dans l’air concernée. Une IG peut reposer aussi bien sur des critères de savoir-faire que sur des critères objectifs (géologie, climat …) constituant une spécificité locale : c’est le cas notamment de nombreux vins européens bien sûr et aussi des rhums traditionnels (mélasse et agricoles en termes légaux) des outremers français, élaborés exclusivement avec de la matière première locale, sans édulcoration et avec un niveau minimal de substances volatiles aromatiques, c’est-à-dire la garantie d’un caractère affirmé.

Comme le rappelle le site ecodafrik.com : « Dans un contexte où de nombreux produits agricoles sont de plus en plus homogènes et mondialisés, l’IG est un outil important de différenciation et de valorisation des savoir-faire locaux. Pour les producteurs, les IG permettent également de se protéger contre des utilisations usurpatrices des noms géographiques. Elles impliquent aussi un accès amélioré au marché et de meilleurs revenus. On estime ainsi, qu’au sein de l’Union européenne (UE), le prix d’un produit IGP/AOP peut dépasser jusqu’à 40 % celui d’un produit conventionnel ne portant pas d’IG ». On comprend donc les enjeux à la fois d’image et de dollars qui peuvent motiver ses défenseurs tout comme on comprend également que sa mise en place puisse susciter de nombreuses interprétations. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Bibliographie

DESSE Michel, RODNE JEANTY Jusline, GHERARDI Monique, CHARRIER Simon, Le tourisme dans la Caraïbe, un moteur du développement territorial, OpenEdition journals, 2018

HAMRICK Danny, FERNANDEZ-STARK Karina, Barbabos in the Rum Global Value Chain. Researchgate.net, 2017

Barbados’ Rum Industry : An Analysis of the First Fourteen Years of the 21st Century, Barbados Privat Sector, Trade Team, s.d.

Images :  

Remerciements à Kirsten Dear : www.kirstendear.com 

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader