Tamure, l’autre rhum du Fenua

par | 16 Jan 2021

À moins de quarante kilomètres de Papeete, entre montagne et lagon, le Domaine d’Atimaono offre un immense espace privilégié, idéalement situé sur la côte Ouest de Tahiti Nui… Et c’est sur cette terre chargée d’histoire que se trouve la distillerie Moux qui produit les rhums Tamure, la plus ancienne marque de rhum polynésienne et pourtant la moins connue.

En effet, si depuis 2015 nous entendons de plus en plus parler de Mana’o, Manutea ou encore Pari Pari, les rhums Tamure existent depuis 1991 ! Comme on ne change pas une tradition, c’est avec « Coucou » de Teten Toofa en fond sonore que je vous invite à vous servir un bon maita’i et de bien vous caler dans votre hamac, parce que je vous emmène à la rencontre de David Moux pour un voyage au cœur de l’océan Pacifique !

Tamure

Historiquement, la tô (« canne à sucre » en tahitien) est présente sur le Fenua (expression tahitienne voulant dire « territoire » et désignant donc Tahiti et la Polynésie Française plus globalement) depuis plus ou moins 300 après J.-C., notamment avec la fameuse variété O’Taïti qui sera exportée à travers le monde par les célèbres navigateurs Louis-Antoine de Bougainville, James Cook et William Bligh. Elle n’a cependant été utilisée pour faire du rhum qu’à partir du XIXème siècle !

En effet, à la suite de la mise en place par le gouvernement de primes agricoles portant sur la plantation de cannes à sucre, l’île de Tahiti a commencé à voir pousser de grandes plantations en 1857, et le site d’Atimaono en est l’un des berceaux principaux. Aussi appelé « Terre Eugénie » en l’honneur de l’impératrice Eugénie de Montijo – épouse de Napoléon III – le domaine d’Atimaono est également le point de chute de la communauté chinoise à Tahiti.

Tamure

David Moux, pionner du rhum polynésien

En 1864, sur environ 4000 hectares de terrain, 1400 sont dédiés à la culture, et, pour s’occuper des 1000 hectares de plantation de coton ainsi que des 150 de café, 150 de canne et le reste en fruits, le Commissaire Impérial des Iles de la Société autorise lamigration d’un millier de Chinois qui fuyaient les seigneurs de la guerre. Ils serviront de main d’œuvre jusqu’à ce que le secteur du coton fasse faillite en 1867. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

Rhum Tamure – Distillerie Moux
PK 39.800 route de la Carrière, côté montagne
98712 Papara
www.tamurerhum.com

 

 

Share This
X
Secured By miniOrange preloader