La Rhumerie Parisienne : des arrangés issus de l’agriculture biologique

Leurs produits ne sont pas encore commercialisés mais ils font déjà du bruit sur la toile à travers les réseaux sociaux. Pas la peine d’essayer de s’en procurer pour le moment mais un peu patience, ils arrivent ! Nous avons rencontré les créateurs : Gauthier & Dimitri

La Rhumerie Parisienne

26Adrien Bonetto : Comment a débuté votre histoire ?

Dimitri : Dans l’aventure de La Rhumerie Parisienne nous sommes deux : Gauthier & moi même. Nous nous sommes rencontrés lors d’un semestre à l’étranger pendant notre vie étudiante. Depuis longtemps nous mettons en place des recettes de Rhum arrangés. Après une multitude de dégustation entre amis, leur enthousiasme et notre envie d’entreprendre, nous avons eu ce souhait de faire découvrir nos recettes à un public beaucoup plus élargi. De là est né notre projet de créer la Rhumerie Parisienne.

AB : Il y a de plus en plus de marques de rhums arrangés, qu’est ce que cela vous inspire ?

D : De plus en plus de marques de Rhums arrangés arrivent sur le marché depuis quelques années car il y a une réelle demande sur ces produits qui sortent des sentiers traditionnels. Beaucoup d’entreprise sont très connues et travaillent des produits fabuleux à partir de fruits exotiques en général. De notre côté, nous voulons redonner vie à des digestifs qui disparaissent, à travers des fruits biologiques issus de l’agriculture Française.

AB : D’ou vient le rhum et les fruits/épices que vous utilisez ?

D : Nous travaillons en majorité (seule la Myrte est l’exception) avec des Fruits frais que nous travaillons dès réception afin qu’ils préservent l’intégralité de leur saveur. Tous nos fruits sont issus de l’agriculture bio métropolitaine et notre rhum est un rhum agricole de Martinique.

AB : Combien de références proposez-vous ?

D : Nous avons mis en place dix recettes :

– La myrte Sauvage du maquis Corse,
– Le citron- Basilic de Menton,
– Le rhumoncello de menton,
– La figue Vanille de Toulon,
– L’abricot Vanille de Valence,
– La cerise du Mont Ventoux,
– La mirabelle de Nancy,
– La prune du Lot-et-Garonne,
– La verveine Sauvage du Maquis Corse.

La Rhumerie Parisienne

AB : Quelle sont vos méthodes de fabrication ? 

D : Nous sommes soucieux de trouver le parfait équilibre, et de révéler les saveurs puissantes de nos matières premières, nous avons travaillé et adapté nos recettes pendant des mois.

Toutes nos recettes bénéficient du même degré d’alcool, à savoir 35%/vol, et ce pour plusieurs raisons : préserver les saveurs authentiques du produit bien sûr, mais aussi pour être classé dans la catégorie des spiritueux et ainsi permettre aux bartenders et amateurs de cocktail toutes les fantaisies et associations.

Afin de garantir la pérennité de nos produits, le filtrage est une étape cruciale de notre processus de production. En effet, nous souhaitons que les saveurs restent intactes et inchangées d’une dégustation à l’autre. Il nous paraît donc primordial de figer la macération pour empêcher notre produit de continuer à vivre en fonction du temps de stockage, à contrario du vin par exemple.

AB : Vous êtes très présent sur les réseaux sociaux alors que vos produits ne sont pas encore en vente. Pouvez-vous nous expliquer votre stratégie ? 

D : En effet nous avons commencé à communiquer sur les réseaux sociaux depuis un an afin de constater que notre projet tient la route et qu’une vraie demande existe sur ce marché en pleine expansion. Nous n’avons pas commercialisé nos bouteilles pour le moment car nous ne bénéficions pas du numéro d’entrepositaire agréé nous permettant ainsi de commercialiser des produits alcoolisés.

Toutefois, conscients qu’on ne se lance pas sur un marché très compétitif et exigeant sans être sûr à 100% de nos recettes, nous avons distribué au fur et à mesure (limité par notre capacité à produire) nos produits à notre entourage pour nous permettre de faire découvrir nos produits aux amis de nos amis par exemple (élargir au maximum le cercle de personnes qui gouttent nos produits), et ainsi obtenir des retours francs de personnes ne nous connaissant pas forcément.
Cela nous a également permis d’alimenter notre page Instagram (nous sommes beaucoup plus présents sur Instagram que sur Facebook) pour créer un engouement de la part des 3500 followers que nous avons et ainsi nous permettre d’obtenir des messages privés de la parts de followers souhaitant acheter nos produits et ainsi nous permettre d’estimer la demande et par conséquent notre volume à produire dès lors que nous aurons notre numéro d’entrepositaire agréé.

Cette première année nous a donc permis de mettre en place notre packaging final (bouteille + étiquettes + fioles) pour nous permettre de communiquer sur nos produits, de faire goutter nos saveurs à des professionnels ainsi qu’à notre entourage + à l’entourage de notre entourage (élargir au maximum nos « testeurs » pour obtenir le plus de feedback possible) et ainsi cibler les recettes que nous comptons sortir dès notre numéro d’entrepositaire agréé obtenu.

La Rhumerie Parisienne

AB : Où pourra-t-on trouver vos produits ?

D : Nous allons lancer début 2018 une campagne de crowdfunding via KisskissBankBank afin de nous permettre de nous agrandir et nous permettre d’accroitre significativement notre production qui, à l’heure actuelle, reste très limitée. Dés lors l’objectif atteint nous pourrons enfin sortir notre site Web e-commerce et établir des partenariats avec des distributeurs.

Nous sommes en train d’établir un partenariat avec un caviste dont nous ne divulguerons pas le nom avant que ce soit officiel. Nous allons pouvoir bénéficier d’un laboratoire de 50m2 pour ainsi nous permettre de produire une quantité suffisante pour nous permettre d’être référencer au sein des boutiques de notre partenaire (plus de 30 boutiques en France).

 


La Rhumerie Parisienne

Bouteilles de 50 cl – 35%

PVC : 25€

Facebook

Instagram

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader