Rhum & Développement durable : Interview de Grégoire Guéden, Directeur de Spiribam

Insularité, poids de l’histoire, scandales sanitaires (notamment du chlordécone), le développement durable est désormais au cœur des préoccupations des producteurs de rhum antillais. La canne à sucre est un produit assez miraculeux en ce sens qu’elle peut se nicher au cœur d’une économie circulaire. Et les efforts sont faits, sans trompette ni tambour, comme en témoigne Grégoire Guéden, Directeur de Spiribam (Rhums J.M, Clément et Saint Lucia Distillers).

Rhum & Développement durable

Cyrille Hugon : Qu’est-ce, pour vous, que le développement durable ? Car cette expression englobe de nombreuses réalités (sociales, environnementales, pérennisation de l’activité, etc.).

Grégoire Guéden : Le « développement durable » est un concept très à la mode aujourd’hui mais il convient de ne pas le galvauder afin qu’il conserve sa capacité structurante et tout particulièrement lorsqu’il touche à la dimension agro-industrielle d’un projet. C’est le cas dans le rhum !

« Nous somme d’ores et déjà très probablement les producteurs de rhum les plus « verts » de la planète.»

Je crois qu’il faut donc rester proche des bases qui avaient été posées par les initiateurs de ce courant au début des années 80, c’est-à-dire l’idée que les sociétés humaines doivent vivre et répondre à leurs besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Le « développement durable », c’est donc concevoir et structurer ses projets en tenant compte de l’ensemble des aspects sociétaux et environnementaux qu’ils englobent.
Notre activité de production de rhum nécessite la mise en œuvre et la coordination de nombreux métiers et de multiples compétences qui vont de l’agriculture au commerce en passant par la distillation, le marketing, la mise en bouteille… Chacune de ces opérations mérite d’être prise en compte dans le cadre d’une démarche globale éco-responsable afin de participer activement aux grands changements comportementaux que la société appelle de ses vœux et que nous devons aussi et surtout à nos consommateurs. Produire mieux c’est très souvent produire meilleur, alors pourquoi s’en priver ! 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

– VOIR LE DOSSIER COMPLET –
RHUM ET DÉVELOPPEMENT DURABLE : HISTOIRE D’AMOUR OU MARIAGE ARRANGÉ ?

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader