Rhum : comment choisir son verre de dégustation ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il existe de nombreuses formes de verres dégustation, concernant l’esthétisme, chacun ses goûts mais existe-t-il un verre « dédié » à chaque style de rhum ? Alexandre Beudet, créateur d’Excellence Rhum, nous expose son point de vue. 

Rumporter : Est-ce que la forme varie selon le type de rhum ou le type d’alcool ?

Alexandre Beudet : En effet il existe de nombreux verres et tous sont associés à un type de dégustation. Du verre ballon à pied, en passant par le verre “tulipe” et même jusqu’au verre à shot, chaque type de verre appel à une dégustation particulière.

Pour un rhum blanc aromatique (j’entend pure jus de canne ou mélasse issu de pot still), je préconiserais un verre tulipe destiné à la base pour une eau de vie ou grappa.

Pour un rhum vieux, deux possibilités suivant le rhum dégusté. Un rhum qui titrera un volume d’alcool élevé se plaira très bien dans un verre tulipe. La forme rétrécie du verre freinera les effluves alcooliques pour rester agréable au nez. Les parois permettent également de concentrer les arômes au fond du verre.

Pour un rhum type sud-américain, plus de choix s’offre à nous, nous pouvons partir sur des verres à Cognac, des verres très design que proposent des marques comme Normann Copenhagen, ou encore le très connu verre Warm de Chef et Sommelier qui permet une bonne prise dans le creux de la main.

Verres dégustation Rhum

R : Quel(s) verre(s) préconises-tu et pourquoi ?

AB : J’utilise deux types de verres, un verre à grappa pour le rhum blanc et un verre avecune cheminée/tulipe plus prononcée pour les rhum vieux, toujours chez Chef et Sommelier de référence Ambient.verre dégustation

Le verre à eau-de-vie est plus petit et permet de percevoir plus facilement les arômes au premier nez. Il a une contenance moindre également pour pouvoir apprécier un rhum à la dégustation avec seulement 2cl.

Le verre Ambient, est préférable pour les rhums vieux pour sa capacité plus importante (16,5cl) mais aussi grâce à des parois plus large. Cela me permet de déposer le rhum sur les parois tout en faisant tourner le verre pour apprécier les parfums qui s’en échappent.

R : Plutôt Warm ou Ambient ?

AB : Plutôt Ambient mais c’est un choix personnel. J’ai tendance à déguster des rhums forts et très aromatiques. De plus le pied du verre me permet de jouer avec le rhum et les parois.

verre dégustationLe verre Warm n’est pas inintéressant pour les ti punch ou ti vieux, sa large base permet de jouer avec le sucre en faisant tournoyer le rhum blanc jusqu’à la parfaite solubilité du sucre.

R : Certains producteurs de rhum proposent des verres avec une « grande cheminée », est-ce que tu trouves que cette tendance se démarque en ce moment ?

verre dégustation

AB : En plus d’être élégant (il faut le dire), les longues cheminées sont très utiles pour lesalcools forts.

Etant donné qu’on suit une tendance en ce moment pour les alcools non réduits, qu’on appelle brut de fût ou rhum d’alambic, cela fait sens pour moi que ce type de verre se démarque sur le marché. Ils ont toute leur importance pour ces spiritueux puissants en alcool et certain lourd en arômes.

R : Peux-tu nous donner ton avis sur ces différents verres que l’on peut voir lors de dégustation et qui sont « traditionnellement » utilisés pour le whisky. Peuvent-ils s’adapter au Rhum ?

verre dégustationAB : Le premier verre est intéressant par sa forme. Sa base large permet un bon maintien et sa cheminé rétrécie est également efficace pour freiner les effluves d’alcool. Point faible pour ce type de verre : l’encoche en dessous du verre par le doigts. Le risque est de ré-chauffer le rhum, ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour la dégustation.

Au centre on retrouve le verre Glencarn, en total opposition au premier car celui-ci à un socle fin, plein et ferme. Ce qui permet de le maintenir par sa base sans réchauffement. Son volume et la cheminée étroite sont de bonnes proportions, sans doute mon préféré des trois.

Le dernier verre est selon moi de mauvaise conception pour la dégustation d’un rhum, qu’il soit blanc ou vieux. Le rétrécissement de la cheminée est bien trop faible, sa surface d’oxydation est trop importante. C’est le type de verre à éviter pour la dégustation de rhum à mon sens.

R : Le “verre chapeau” est-il adapté à la dégustation de Rhum ?

verre dégustationAB : Le “verre chapeau” est très intéressant pour de multiples raisons. Le verre en luimême est bien proportionné, sa base et sa cheminée sont très élégantes. Il se prête à la dégustation de l’ensemble des spiritueux. Le chapeau à de multiples utilités. En masterclass, ou à la maison, il permet de servir le spiritueux qui auraient besoin d’ouverture à l’avance tout en limitant l’oxydation. Je pense aux rhums dont la concentration aromatique est très importante mais également au brut de fût. Cela permet au rhum de s’ouvrir tout en conservant les strats arômatiques dans le verre. Le chapeau permet également de capturer les effluves les plus volatils. En le retirant rapidement, et en humant le creux du couvercle nous pouvons percevoir d’autres arômes.

 

Retrouvez un large choix de verres à dégustation sur Excellence Rhum.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader