Packaging Rhum : rencontre avec Priscilla Audibert, designer pour les Rhums Longueteau

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Nous parlons souvent de notes de dégustation mais peu de packaging. Même si « l’habit ne fait pas le moine », l’étiquette peut se révéler décisive dans le processus d’achat. À l’heure où il y a de plus en plus d’informations sur les bouteilles, comment allier informations et design. Rencontre avec Priscilla Audibert, designer pour les Rhums Longueteau.

Packaging Rhum Longueteau

Adrien Bonetto : Pouvez-vous vous présenter et nous dire depuis combien de temps travaillez-vous pour les rhums Longueteau ?

Priscilla Audibert : Je connais François depuis de nombreuses années, c’est avant tout un ami d’enfance avant d’être un client. Nous avons « grandi » ensemble et j’ai réalisé mon tout premier travail pour les Rhums Longueteau alors que je venais tout juste de commencer ma Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA), la première étape de mes études dans le design.

En ont découlés ensuite un BTS en Design de Produits, puis un Master en Design Global. J’ai monté mon auto-entrepreneur en 2009 dans la région où j’ai effectué mes études, Bordeaux, puis afin de pouvoir élargir mes compétences et proposer de nouveaux services à mes clients, j’ai effectué une année supplémentaire d’études en Webdesign / Webmaster.

J’ai ainsi pu élargir ma clientèle, mais je reste et resterai toujours fidèle à mon île et c’est pour cela que je continue de travailler avec et pour François. C’est un univers que j’apprécie tout particulièrement et cela permet de valoriser notre savoir-faire et de le faire connaître.

Packaging Rhum Longueteau

AB : Combien de packaging avez-vous réalisé pour les rhums Longueteau ?

PA : Je vais essayer de ne pas en oublier. Mon tout premier pack en collaboration avec les rhums Longueteau a été le XO avec la carafe Helianthe. Puis tout s’est enchainé, il y a eu :
le VS et VSOP, le coffret 3 punchs, le coffret TiPunch, le coffret Prestige (avec les WIT), les Parcellaires, le coffret 3 rhums, l’Edition Limitée RSMA ou j’ai à la fois réalisé le pack, l’étiquette et choisi la finition de la bouteille, l’Edition 120 ans pour le pack et la gravure de la carafe, le Genesis pour le pack et la bouteille au complet, la Collection Harmonie pour les packs et les étiquettes, les cubis de 40 et 50 vendu chez Métro, les cubis 2L et 3L (ceux avec une forme étrange), les étiquettes des cuvées de Noël…

AB : Comment se passe la création d’un packaging ? La bouteille de Genesis par exemple est complètement différente des autres, le flacon notamment, intervenez-vous également sur le choix du flacon ?

PA : La création d’un packaging est assez difficile à expliquer. En moyenne j’y passe un bon mois, car je travaille sur 2 ou 3 pistes différentes avant de sélectionner celle qui me semble coller au mieux au projet.

Tout ce qui m’entoure me sert d’inspiration, ça peut aller du dessin animé de mon fils en passant par les vêtements d’une personne simplement croisée dans la rue. Mon esprit termine le travail en faisant un mixe de tout ce qu’il a pu croiser et de tout ce qui lui semble convenir pour tel ou tel projet. C’est certainement pour cela que François me demande où je vais chercher tout ça !

Avec François, nous échangeons sur tout, même sur le choix d’un flacon. Il me demande mon avis et le choix découle de tous les échanges entre lui, ses proches et moi. Une fois le flacon choisi je prends en compte ses formes, son aspect pour que le design lui colle au plus près, sans qu’il soit un frein à ma créativité, il faut que l’ensemble forme un tout.

Packaging Rhum Longueteau

AB : Comment « se passe » le travail avec François, Longueteau et son équipe ?

PA : En général François m’envoi un petit brief dans lequel il reprend les informations qui devront être présentes sur le pack et/ou l’étiquette (textes, normes, cl, %…). Puis lors de nos échanges téléphoniques on parle de l’univers qu’il souhaiterai que je traite, parfois il m’envoi des photos de choses qu’il aime bien, et puis ça fini souvent en « tu as carte blanche ».

Ce qui je l’avoue me fait extrêmement plaisir car cela prouve qu’il a confiance en moi et que malgré le temps passé et le nombre de projets déjà réalisés, j’arrive toujours à le surprendre !

Packaging Rhum Longueteau

AB : Êtes-vous déjà en train de travailler sur d’autres packaging ? Si oui, pouvez-vous nous en dévoiler une partie ?

PA : Oui effectivement, je travaille sur de nouveaux projets, mais je laisse le soin à François de vous les dévoiler !

AB : Êtes-vous également amatrice de rhum ? Si oui, quels sont vos rhums préférés ?

PA : Un bon rhum ne se refuse pas ! Je ne pourrai pas affirmer que je suis une experte mais je sais les apprécier. Evidemment je reste une fidèle aux Rhums Longueteau mais il m’arrive parfois d’en goûter d’autre 😉

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader