Mezan Barrel Challenge : Justine Charlemagne nous présente la 2ème édition

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Justine Charlemagne, Brand manager des rhums Mezan et créatrice du Mezan Barrel Challenge nous en dit un peu plus sur cette deuxième édition.

Mezan Barrel Challenge 2018

Adrien Bonetto : Pourquoi avoir créé ce concours et comment l’idée est venue ?

Justine Charlemagne : Nous avons fait le constat que les concours de mixologie étaient très souvent autour de revisite de cocktails classiques, ou de création de cocktails fidèles à telle ou telle marque. Nous voulions apporter quelque chose de nouveau, de différent qui plaise aux barmen. Un concours avec un peu plus de challenge, plus de fun, d’où l’idée de proposer le vieillissement du cocktail en fût de 5 litres.

AB : Quel serait « le plus » de ce concours par rapport à un autre ?

JC : Le vrai challenge pour les barmen est de maitriser leur vieillissement : savoir quand stopper le vieillissement, quels ingrédients mettre en fût, vieillir tout ou partie du cocktail… ect. Il y a beaucoup de variables à prendre en compte !

Le côté évolutif des cocktails est également très intéressant. Les cocktails développent de nouveaux arômes, s’arrondissent avec le vieillissement. C’est assez impressionnant d’apprécier le changement d’un cocktail avant sa mise en fût et après plusieurs semaines de maturation.

AB : Comment sont sélectionnés les bars ? 

JC : Il n’y pas de présélection, c’est nous qui choisissons les bars. Les bars sélectionnés sont des bars avec qui nous travaillons depuis longtemps. Ce sont des barmen qui nous ont fait confiance depuis le début et c’est notre manière de les remercier. C’est un concours convivial, il n’y a pas de côté élitiste. Nous avons une vraie relation avec les bars avec lesquels nous travaillons, nous allons régulièrement les voir, à Paris ou en province.

Mezan Barrel Challenge 2018

AB : Il n’y a pas de jury « traditionnel », qui vote pour élire les vainqueurs ?

JC : Lors de la finale à Paris (ndlr : le 28 mai), ce seront les invités qui décideront du vainqueur. Journalistes, bloggeurs ou influenceurs jugeront bien évidemment le cocktail mais aussi le discours des barmen qui expliqueront leur recette et surtout leur vieillissement.

AB : Que deviennent les barmen du BallRoom, les vainqueurs de la première édition ?

JC : Nous sommes toujours en contact, Tarek est parti vers de nouveaux challenges et Adrian sera présent lors de la finale pour remettre le trophée au vainqueur de l’édition 2018. Il a d’ailleurs fait une masterclass Mezan en Italie sur le vieillissement des cocktails et du rhum en fût. L’année dernière, le concours « opposait » la France et la Grande-Bretagne, cette année, c’est France Vs Italie.

AB : Justement, quels sont vos futurs projets pour les rhums Mezan ? 

JC : Probablement une 3ème édition du Mezan Barrel Challenge avec pourquoi pas plus de bars à travers la France et dans d’autres pays. Au niveau du rhum, nous avons sorti récemment deux nouveaux millésimes à 46% : Panama 2008 & Belize 2008 et nous préparons de nouvelles références inédites mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment ! 🙂

 

Découvrez les participants

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader