La distillerie Savanna nous ouvre ses portes…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Savanna, distillerie disposant d’un des plus grands chais de vieillissement de l’île de La Réunion, nous ouvre ses portes. Visite guidée avec Noëlle Traxel, responsable commercial de la marque. 

 

distillerie rhums Savanna

Adrien Bonetto : Pouvez-nous parler de l’histoire de la distillerie Savanna ?

Noëlle Traxel : Le développement des distilleries de rhum à la Réunion est indissociable de l’essor de l’économie sucrière de l’île au XIX° siècle.

Dès 1819 à Savanna, Olivier Lemarchand produit 12000 « quintaux » de rhum et d’arak. C’est il y a bientôt 200 ans la première mention d’une activité de distillation sur le site de Saint Paul à l’ouest de la Réunion. Mais cette activité ne perdure pas. La distillerie voit en fait le jour en 1870. En 1895 la distillerie possède déjà un alambic, deux foudres et sept cuves de fermentation.

C’est à partir des années 1950 que la distillerie sera modernisée sous l’impulsion d’Emile Hugot et vers la fin de cette décennie le rhum produit à Savanna est entreposé dans des cuves dont l’intérieur est émaillé permettant de ne pas dénaturer le rhum. Le souffle de l’innovation soufflait déjà chez Savanna  et cette particularité en faisait déjà la distillerie la plus moderne de l’île à l’époque !

En 1992 La distillerie de Savanna a déménagé sur son site actuel à Bois Rouge, en bord de l’Océan Indien, sur la côte Est de La Réunion afin de se rapprocher d’une des dernières sucreries encore en fonction et de bénéficier des apports d’énergie de sa centrale thermique .

C’est en 2003 que l’équipe en place, sous la direction de Laurent Broc, lance les premiers rhums embouteillés à marque Savanna, l’essentiel de la production ayant été jusque-là destiné à des embouteilleurs locaux ou d’ Europe.

Distillerie Rhums Savanna

AB : Expliquez-nous vos techniques de production/fabrication ?

NT : À la distillerie de Savanna, nous avons pour particularité notoire : nous sommes les seuls au monde je crois à distiller 4 types de rhums : du rhum traditionnel de sucrerie, des high Ester et notamment du Grand Arôme, du rhum agricole ainsi que des rhums légers.

Nous sommes équipés de plusieurs colonnes inox et cuivre, et d’une colonne Savalle en cuivre. Nous utilisons aussi parfois notre alambic « pot still », ou un mini alambic en cuivre que nos visiteurs découvrent lors des visites à l’entrée des chais.

Chez Savanna nous apportons une grande attention non seulement à la distillation, mais aussi à la fermentation sur laquelle nous axons de nombreuses recherches et tests. Nous cultivons d’ailleurs nos propres levures depuis de nombreuses années.

Enfin, notre maitre de chai et son équipe sont de vrais orfèvres lorsqu’il s’agit de vieillissement pour lequel nous utilisons principalement des barriques en chêne français (ex cognac) et depuis déjà plus d’une décennie des futs de porto, xeres, muscatel ou calvados pour affiner certains rhums en fin de vieillissement.

AB : Vous êtes la première rhumerie européenne certifiée ISO 9002, qu’est-ce que cela « apporte » en plus ?

NT : Cela nous oblige depuis août 2000 au respect de nombreux process, et finalement apporte un gage évident de qualité sur l’ensemble de nos productions pour nos clients en vrac comme sur la gamme Savanna.

AB : Combien de références proposez-vous ?

NT : Sur la gamme Savanna nous proposons un assortiment permanent de 7 rhums : 3 rhums blancs : Intense (Traditionnel 40°) Lontan (Grand Arome 40°) et Créol (Agricole 45°), un rhum brun Métis (trad brun 40°) et 3 rhums vieux traditionnels : 5 et 7ans embouteillés à 43 ° ainsi qu’un 10ans millésime 2005.

Mais Savanna est aussi réputé pour son art de la sélection et ses singles casks, dont certains en brut de fut (5 à 7 tous les ans en Edition limitée)

gamme rhums Savanna

AB : Depuis très longtemps, vous renseignez pleins d’informations sur vos étiquettes produits (type de fut, date d’embouteillage etc..), est-ce par soucis de transparence vis à vis du consommateur ou un argument marketing ?

NT : Savanna inscrit ce type d’information sur ses single casks depuis la sortie des premières éditions limitées en 2005. Je pense que faisions preuve déjà d’innovation sur le sujet déjà à l’époque ! Le souhait de l’équipe était alors d’informer et d’éduquer un public moins averti. Nous visions essentiellement les consommateurs Français et les consommateurs locaux et autres visiteurs de la distillerie

AB : Nos avons remarqué sur les réseaux sociaux que vous êtes en cours d’élaboration de nouvelles références, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

NT : Nous avons travaillé avec une maison réputée et qui nous ressemble pour affiner quelques rhums. Nous devrions être en mesure de proposer une première sélection dès cette année.

Sinon, actuellement nous élaborons à la fois de nouvelles cuvées pour notre gamme permanente, et sélectionnons des barriques pour nos single casks, notamment avec du rhum traditionnel de plus de 15 ans d’âge.

Enfin nous prévoyons d’innover sur les blancs autour de l’agricole et des High Ester.

distillerie rhums Savanna

AB : On assiste à la naissance de plus en plus de références Bio, est-ce dans vos projets ?

NT : Non pas pour l’instant

AB : D’autres projets de développement pour les années à venir ?

NT : Chez Savanna l’équipe fourmille d’idée, mais le caratère artisanal de notre production embouteillée nous freine encore dans notre développement. Aussi nous travaillons sur ce point afin d’augmenter notre capacité, et sur le développement d’une distribution export plus structurée notamment vers l’Europe.

www.distilleriesavanna.com

Facebook

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader