Un rhum doit être à 100% issu de la canne à sucre

Quand nous avons appris que Javier Herrera, qui est un ami, lançait avec fracas son « manifesto du rhum » devant réunir TOUS les producteurs autour d’un socle de principes communs, on l’a d’abord appelé en rigolant tant les positions et les cultures des uns et des autres semblent irréconciliables au niveau réglementaire. On lui a donc demandé si ils avaient réussi à faire en sorte que toutes les cultures rhums soient d’accord pour affirmer que le ciel était bleu. Mais Javier ne s’est pas démonté et nous a révélé l’existence d’une menace bien réelle sur l’appellation : l’apparition sur le marché des premiers prix et sous la dénomination ‘rhum’ de grandes quantités de mélanges grossiers d’alcools divers, de la céréale à la betterave, et coupés d’un peu de notre eau-de-vie de canne favorite.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader