Dégustation de 2 Compagnie des Indes : Carnet de Voyages (3)

Du terroir jamaïcain à la Barbade, même sans détail : le diable est dans le Dunder style

Sur le Pier 1 de Montego Bay, au nord-ouest de la Jamaïque, glissent les lignes de ciels cuivrés qu’on surprend ici le soir. Les Breeze of Glory Bred performent leurs riffs de dub live : Street 66 de Linton Kwesi Johnson, qui couvrent un instant toutes les conversations. Tout est en place et dans le sillage des nuées qu’il laisse derrière lui, Weston is feeling high … les danseuses à la peau perlée aussi. Alors, dans l’entrelacement du son et des discussions, les paroles d’LKJ se modifient un peu mais pas son rythme :

Mystic copper lights
a red rhythm:
Your scene –

Enfoncés à mi-corps dans les fauteuils du ponton, on fouille du regard la baie et plus loin, les yachts à coursives qui se dessinent en incidence vers Bogue Islands. Les voiliers, tous feux allumés au départ de Freeport, voient leurs espars fléchir avec le vent, les forçant à reprendre le cap vers Corral Spring. Au large, les rouleaux s’étalent déroulant leur écume phosphorescente. Nous les laissons derrière nous, reprenant à notre tour la route – direction Wakefield, via Howard Cooke Highway, puis à gauche, dans des flots de canne à sucre : Trelawny. C’est là que se situe Hampden Estate, avançant comme un tangon de la plaine karstique du Cockpit Country. Un son mellow steady flow court toujours dans le pick-up :

We windy poets
were on the wire
when the scene
was moving right

Des documents attestent de l’existence du domaine dès 1684, même si la fondation de la plantation sucrière ne remonterait qu’à 1753. Traversant les siècles, Hampden est, à ce jour, l’une des plus authentiques distilleries de la Jamaïque. Elle produit du rhum à différents degrés de concentration de congénères (50 à 1600 mg / LAP) mais est d’avantage spécialisée dans les rhums lourds aux concentrations les plus importantes : les High Ester Pot Still issus de fermentation Dunder style réalisée à partir de ‘sauce’ de mélasse, d’écumes et de jus de canne mais aussi de vinasse, d’éléments organiques, résidus de fermentations précédentes, macérés en fosse creusée à même le sol et recouverte de bagasse fraîche. Une fois mélangé au moût, ces dunders agissent comme des ralentisseurs de fermentation en l’acidifiant. Ce procédé réclame des fermentations longues qui, chez Hampden, se font de manière spontanée grâce à des levures indigènes, dans des centaines de cuves en bois, dans une atmosphère apocalytique. La distillation se fait dans quatre alambics à repasse en cuivre Forsyth et Vendome. Il en résulte un distillat dont la structure est augmentée par la concentration très élevée de congénères (esters et acides gras). Alors pour ce troisième volet concernant la Compagnie des Indes, entre arômes s’échappant des cuves et chaleur infernale, la scène est donnée :

So step right in
and take some sips

Compagnie des Indes Jamaica – Hampden 16 YO SC HP01 – 44%

Nez : racé et vif, il emprunte d’abord les chemins de la mélasse et des boiseries capiteuses mais s’allège ostensiblement, après aération, pour glisser vers la fraîcheur herbacée d’un buisson de verveine odorante et de citronnelle.

Bouche : sur une première attaque toastée : caramel, muscade. Le second mouvement est typique de la concentration Dunder style : les arômes fermentaires font ressortir le solvant et le vernis à ongle.

Finale : la jolie patine revient en finale : vieilles bibliothèques et notes capiteuses de tabac de Virginie. Le tout est confortablement fondu.

Compagnie des Indes Barbados – Multi-distilleries 20 YO SC BVR5 – 45%

Nez : Les fruits qu’il dispense sont d’abord exotiques sur le jus d’ananas, puis l’ananas victoria et le gingembre confits enfin viennent la poire et les épices chaudes.

Bouche: ample et fondue, elle laisse d’abord confirmer le nez sur la liqueur de poire, le poivre, la cannelle, du miel de châtaignier

Finale : le bois de palissandre, la noisette et la noix de coco. Ici les tannins sont bien fondus.

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader