Comment faire vieillir son rhum : mode d’emploi

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Nombreux sont ceux qui ont déjà réalisé un rhum arrangé, mais peu se sont essayés au vieillissement de rhum en (petits) fûts. Si vous n’avez pas de patience, vous pouvez passer votre chemin. L’expérience n’a rien de complexe mais attention, n’est pas Maitre de Chai qui veut ! Alexandre Beudet, d’Excellence Rhum, nous donne quelques conseils pour démarrer. 

Comment faire vieillir son rhum

Adrien Bonetto : Quelles sont les précautions à prendre avant de mettre du rhum dans le fût ?

Alexandre Beudet : La première étape primordiale est de rendre le fût étanche à l’eau pour qu’il soit prêt à recevoir le spiritueux. Il faut bien rincer son fût et le remplir d’eau pour que les douelles (ndlr : pièces en bois de chêne qui forment avec d’autres la paroi des tonneaux) gonflent et deviennent étanches entres-elles. Le disposer également dans un endroit humide (caves, salle de bain …) facilite ce processus d’étanchéité.

AB: Quelles sont les étapes pour faire vieillir son rhum ?

AB : Tout d’abord, il faut savoir bien choisir son rhum. Un bon rhum blanc ou paille ne pourra que se bonifier avec le temps. Il faut également prévoir suffisamment de rhum pour le premier remplissage, en effet, le bois va absorber le spiritueux afin de rendre ses arômes tanniques. En ajoutant un peu de fun, vous pourriez vous dire que vous avez créé votre propre rhum VS pour le plus jaune au XO si vous êtes patient. La patience fait partie des ingrédients indispensables pour le vieillissement de votre rhum. Comptez au moins 6 ans pour un XO, 4 ans pour VSOP, 2 ans pour un VS.

AB : Maitre de chai est un métier, que peut-on attendre quand on fait vieillir son rhum ?

AB : Avant tout, c’est une expérience amusante à faire. Il est intéressant de goûter le spiritueux qui vieillira et de suivre son évolution. Les fûts que je propose sont dotés de robinets, ce qui facilite l’opération. Le spiritueux va pouvoir gagner en arômes de bois précieux, boite à cigare, cuir, noix de coco… Des arômes que l’on obtient au fil du temps dans des fûts de chêne. Le bois va rendre très vite une belle couleur dorée, paille puis ambré au spiritueux.

AB : Est-ce qu’il y a une durée maximale pour laisser son rhum en fût ?

AB : Aucune durée maximale, il faudra tout de même faire attention à l’évaporation (part des anges), le bois reste une matière vivante.

Comment faire vieillir son rhum

AB : Est-ce qu’il faut compléter cette fameuse part des anges ?

AB : Au début, oui. La part des anges s’élève dans les airs mais se retrouvent également dans le bois. On comptera bien plus de 10% de part aux anges au premier remplissage. Dès que le fût sera prêt il faut compter une perte de l’ordre de 2%.

AB : Quels rhums conseillerais-tu pour le vieillissement ?

AB : Tout dépend des goûts de chacun. Il existe deux familles, le pur jus et l’industriel. Quand on pense au pur jus on pense avant tout aux Antilles, à la Réunion et depuis peu à l’Asie. Pour l’industriel, on pense au Diplomatico Planas, Flor de Cana Blanco ou autre rhum Sud-Américain blanc ou filtré.

Quelques soient ses goûts, Il faut choisir un rhum qui va être intéressant au niveau de ses arômes, afin de les peaufiner et les embellir jusqu’à obtenir votre rhum d’exception.


CONSULTER NOTRE DOSSIER : LES FÛTS SPÉCIAUX


AB : Est-ce qu’on peut envisager des finishes ?

AB : Bien sûr, c’est même ce que je recommande ! On remplit pendant 6 à 18 mois un spiritueux de finition et en France nous avons l’embarras du choix.

Calva, whisky, cognac, bière, porto, vin blanc – sauternes par exemple, Banyuls, Malaga les choix est pléthorique ! On vide le fût sélectionné pour le finish et on remplit directement avec le rhum. La part des anges en sera réduite car le bois sera déjà bien imbibé du premier spiritueux c’est tout l’art du finish.

AB : Enfin, peux-tu nous parler des fûts que tu proposes sur Excellence Rhum ?

AB : Il s’agit de fûts façonnés à la main par un tonnelier, le bois utilisé est du chêne européen (Quercus petraea & Quercus pedunculata) et ils ne sont pas paraffinés ni à l’intérieur ni à l’extérieur, il s’agit de véritable fût à l’image des barriques que l’on retrouve dans les distilleries. Nous avons des fûts de 1, 2, 5 et pour les plus gourmands 10 litres.

 

Vous l’avez compris, on ne parle pas ici de production de masse, c’est avant tout pour se faire plaisir et tenter de nouvelles expériences autour de notre eau-de-vie favorite. La patience est le maître mot et qui sait, après quelques années, vous pourrez obtenir une « cuvée » exceptionnelle… 


Fûts de Vieillissement

Sur Excellence Rhum

Petits fûts de vieillissement en chêne

1 litre – 69€
2 litres – 79€
5 litres – 89€
10 litres – 100€

Nouveaux tarifs Rumporter

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader