Andorre : marquez le pas (de la Casa) chez Cave Passion

Les adeptes des bonnes affaires connaissent déjà l’adresse… Pour les autres, cette cave à rhum pourrait devenir votre (nouveau) paradis. Encore faut-il être de la région ou passer par Andorre, et plus précisément au Pas de la Casa. Rencontre avec Remy Rousseau, le manager de Cave Passion. 

Cave passion Andorre

Adrien Bonetto : Pouvez-vous vous présenter et nous raconter votre histoire ? Depuis quand êtes-vous caviste et pourquoi vous être lancé dans cette aventure ?

Remy Rousseau : Mon Histoire est longue, et je suis devenu caviste par passion et un concours de circonstance. J’ai connu les Antilles à l’Age de 14 ans, puis pour mes 15 ans je suis parti passer un été en Guadeloupe chez des amis de ma famille.

Un retour en métropole, forcement marqué par une culture et un art de vivre antillais.
Quand il vint le temps de consommer de l’alcool avec les copains, forcement je me suis tourné vers le rhum et bien entendu celui des Antilles, puis il y avait des bouteilles à la maison ramené en cadeau à mes parent lors de mon été en Guadeloupe. J’ai même retrouvé un La Mauny 1979 que j’avais offert à mon père, ma mère a fait du rhum arrangé avec …. !

Plus tard en 2009 lors d’un nouveau voyage en Martinique, je suis revenu les valises chargées, une passion était née ! En 2013 je fut appelé pour diriger un supermarché en Andorre, que j’ai très vite transformé en Cave et qui a fait très vite parler de lui ! Connu pour ce nom, j’ai très rapidement importé pleins de produits et surtout pleins de rhums en Andorre, toujours par passion…

Puis en 2016, le magasin dont j’étais le gérant n’avait plus trop de perspectives d’avenir à cause de décisions de sa direction, et avec les conseils de ma chère et tendre (Elle m’a mis un coup de pied au cul quoi ! ), j’ai pris la décision de démissionner, et d’ouvrir une vraie grande cave, avec tous le savoir-faire que j’avais apporté au magasin que je dirigeais et toute ma passion. Le nom fût évident : »Cave Passion ».

Donc nous allons dire que je suis Caviste depuis 2013, mais que je dirige une Cave de passionné depuis 2016 !

Cave passion Andorre

AB : Combien de références en cave ?

RR : Nous avons 4100 références…. Oui pour les inventaires, j’aimerais mieux compter mes cheveux blanc !

AB : Quelles sont les références les plus vendues ?

RR : Les références les plus vendues sont les rhums vieux suivi des rhums agricoles blancs. Les Ron Solera Hispanique, représente 6% de nos volumes de rhums.

AB : D’ou viennent vos clients ?

RR : Nos clients sont à 80% des clients français de passage lors de vacances ou sur la route de l’Espagne. Ils y passent pour le tabac et les prix bas, et pourtant l’Andorre est un pays magnifique pour le tourisme de nature, 80% du pays est sauvage, montagneux et protégé.

Après effectivement, ceux qui réalisent le déplacement, ont une franchise de deux bouteilles uniquement par personne, ils choisissent donc les produits les plus attractifs en prix. Notre clientèle est contente de trouver un énorme choix, des produits rares et au meilleurs prix, les rhums des Antilles françaises sont au prix peyi !

Pour la plus part de nos clients, ils ne connaissent le rhum uniquement à travers le rayon d’un supermarché, nous réalisons donc un rôle d’éducateur, et nous les orientons vers des produits intègres, à leurs goûts, le plus qualitatif possible et qu’ils retrouveront chez leurs cavistes quand ils arriveront chez eux. C’est l’avantage d’être une vraie cave au milieu d’un paysage de supermarché !

AB : Quels sont vos rhums préférés et pourquoi ?

RR : Je peux en choisir combien ? 🙂 Je suis un agricole lover, après c’est lié à l’éducation de mon palet, mais j’adore certain mélasse, mais sinon je suis très Longueteau blanc 62° pour le #Gwopunch, arrangé pur ou tonic avec les amis, j’adore les cocktails …(Je suis Fan de l’univers Tiki) et du vieux en dégustation. Mais j’aime également le whisky, l’armagnac, le Calvados. Et le Gin aussi !!! D’ailleurs n’hésitez pas à nous rejoindre sur la Confrérie du Gin sur Facebook, c’est encore un autre univers !

AB : Comment voyez-vous l’évolution du marché du rhum ? Quels sont segments qui évoluent le plus ? 

RR : Pour moi le marché est en évolution, certains produits (beaucoup) seront éphémères, et les clients sont en évolution permanente ! Beaucoup de clients de la première vague du rhum (en 2014/2015) ont changé d’horizons, et consomment toujours du rhum, mais plus que !

Après des nouveaux arrivent dans le rhum, attaquent des collections, se font une expérience, viennent sur les salons …. Cela change très vite ! Mais le grand n’importe quoi qui est apparu en 2015/2016 ne sera plus :  les achats compulsifs, les stockages de produits rares. On va se tourner vers un marché plus rapide, mais en évolution vers le premium.

Aujourd’hui, il y a beaucoup trop de sorties chez les distillateurs, les prix flambent, mais est-ce que le bon rapport qualité/prix existe toujours ? Un bon rhum blanc (non premium) pour le Ti punch, ou un bon extra vieux martiniquais pour accompagner un cigare, n’est-ce pas cela qui nous a amené au rhum ?

Le gros du marché du rhum est devenu celui de la grande distribution et de la marque de distributeur, le marché spécialisé c’est calmé, le rapport prix des produits et pouvoir d’achat se ressent de plus en plus. Les amateurs se tournent aujourd’hui vers un rapport prix/plaisir, un Foursquare 2005 – 59° fait le travail de certaines bouteilles noires sans se ruiner, du coup on ouvre et on consomme, c’est avant tout cela le rhum : un partage !

Cave passion Andorre

Pour les rhums blancs premium et les « brut de colonne », cela a représenté une vente, aujourd’hui c’est une niche, le « classique agricole » restera le cœur du Marché.

Pour le rhum arrangé, il existe aujourd’hui beaucoup de marques, avec différentes qualités et méthodes, de l’artificiel au cuisiné. L’arrangé reste dans le cœur de gens, le produit que l’on réalise soi-même, facile à boire. Après sur ce segment, la marque Ti Ced cartonne par sa simplicité, sa franchise et sa qualité ! Personnellement, il y a toujours 2/3 Ti Ced dans le réfrigérateur et cela plaît à tout le monde : pas de collection, pas de spéculation, ça se boit ! On achète, on consomme, on recharge…. et aujourd’hui beaucoup de Cavistes vivent grâce au rhum arrangé ne l’oublions pas ! À la Boutique, 75% de nos ventes de rhum blanc agricole (les classiques) sont à vocation de réaliser du rhum arrangé ou du punch.

AB : La GMS propose de plus en plus de références, qu’est ce que cela vous inspire ?

RR : Cela m’inspire rien de bon ! 80% de notre clientèle n’a jamais mis un pied dans une cave, et pour cause, ils ne connaissent que les produits GMS en spiritueux, heureusement que la culture des Antilles françaises et les contingents permettent d’avoir quelques bons produits représentés en GD, et que l’agricole blanc classique reste une valeur sûre pour le client GD.

Malheureusement, ils s’habituent aux produits commerciaux et cela crée une génération de consommateurs mono produit en grande quantité, souvent ils achètent un prix sans se renseigner sur la provenance, la production et la composition.

La GMS ne fournit aucune explication aux clients et les achats à l’aveugle sur des produits souvent pointus, ne permet pas à la clientèle d’apprendre les produits et de connaitre leurs goûts. Nous essayons, comme beaucoup de caviste, de tourner le client vers une consommation raisonnée et de qualité, avec un conseil, une analyse du goût de chacun et du type de consommation.

Boire moins et mieux devient heureusement pour nous, la méthode de consommation préférée des clients ! Les habitudes de consommation changent, fini la génération du rouge qui tache !

Cave passion Andorre

AB : Quelle est votre plus belle rencontre dans le milieu du rhum ?

RR : Le Rhum est en lui même une belle rencontre, des clients qui sont devenus des amis, des fournisseurs devenus des potes, sans oublier les fabriquants, les confrères, chaque rencontre laisse un souvenir et un lien.
Autour du monde du rhum nous retrouvons des valeurs, et les personnes qui se croisent dans ce milieu ont souvent ces valeurs en commun. C’est beau de voir qu’une boisson fédère à travers le monde, écrit son histoire, et aujourd’hui je suis fier de faire partie de cette page de livre.

Après si je devais retenir une rencontre, je parlerai de ma relation avec le Grand Ced  !
Mais je devrais parler de François Longueteau, Greg et Adrien de V&B, Jeff , Florent ….
qui sont devenus ma Famille du Rhum et dans la vie de tous les jours !

AB : Votre plus beau voyage sur les terres du rhum ou votre destination de rêve ?

RR : Je vais être conventionnel, mais je me sens chez moi en Gwada, j’adore la Martinique, et toutes les iles des Caraïbes :  Caribean lover forever !

AB : Pour finir, avez-vous des projets de développement ? 

RR : Nous en avons pleins… Restez connectés ! 😉

 

CAVE PASSION

Carrer San Jordi,22

AD200 Pas De la Casa

Principat D’Andorra

Facebook

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader