La Brève histoire du rhum #15 : Les premiers rhums de Madagascar en France

Nous sommes dans les années 1920. La France met en place le contingentement. Il s’agit d’une loi qui impose par colonie des quotas d’importation de rhum.

Histoire du rhum - Madagascar

En 1923, Madagascar qui compte une quinzaine de distilleries, ne peut exporter que 630 hl d’alcool pur en France soit 0.4% du contingent total…
Ce quota nie la formidable croissance qu’a connu cette île les années précédentes. En 1914, Madagascar ne produisait que 38hl de rhum…en 1924, on parle de 12 200 hl.

Afin de ne pas casser l’essor industriel du rhum, et face aux protestations de la colonie, le contingent de Madagascar est alors relevé en 1924, à 4690 hl de rhum, soit 2% du contingent. Et à partir de 1926, il tourne autour 6000 hl selon les années, soit 3% du contingent total.

Alors que les rhums antillais ont vécu durement cette loi du contingentement, pour Madagascar, petit producteur de rhum, ce fut une aubaine puisque la loi a permis d’assurer des exportations minimales en métropole, ce qui n’était pas le cas avant, et de développer la culture de la canne à sucre qui s’est étendue sur des terres jusqu’ici en friche.

 

Breve histoire du rhum - dossier

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader