Bordeaux Rhum Festival : la belle endormie se réveille !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La fin d’année sera riche en évènements autour du Rhum en France. Après Lyon en septembre, Marseille en novembre, voici Bordeaux pour sa toute première édition qui clôturera l’année. Rencontre avec Jerry Gitany, l’un des créateurs du Bordeaux Rhum Festival. 

Bordeaux Rhum Festival

Adrien Bonetto : Quand est née l’idée de créer un « rhum festival » à Bordeaux et pourquoi Bordeaux ?

Jerry Gitany : L’idée de créer un « rhum festival » à Bordeaux est née il y a un peu plus d’un an. Le choix de Bordeaux était une évidence pour moi et mes partenaires. Il faut se souvenir que Bordeaux fut la capitale du rhum à la fin du 19eme siècle, à la grande époqueBordeaux Rhum Festivaldes rhums de négociants. Plusieurs dizaines de marques ont existé jusque dans les années 1950 dont les plus connus sont entre autres : Bardinet avec Négrita , puis Duquesne, Cazanove, Marie-Brizard & Roger, Galibet et Varon…etc

Par ailleurs Bordeaux a toujours eu des relations historiques avec les Antilles, il suffit d’évoquer le commerce triangulaire. Par ailleurs, il n’y a pas si longtemps de cela les Antilles dépendaient de l’Académie de Bordeaux. Mon bac obtenu à Fort de France m’a été délivré par l’Académie de Bordeaux, mais je ne dirai pas en quelle année(rires) ! Enfin depuis près de 2O ans que j’effectue de long séjour dans la région je me suis rendu compte dès le début de la présence de rhums dans de nombreux restaurants et que la culture rhum était encore omniprésente. Dernier élément qui a son importance, l’un des partenaires est caviste à Bordeaux !

AB : Peux-tu nous dire qui « se cache » derrière l’organisation et nous dire le « rôle » de chacun ?

JG : Personne ne se cache derrière l’organisation. Dès le départ nous sommes quatre à nous occuper de ce projet ; Philippe Nkoumou-Wood responsable de projet, en créole le « poto mitan », Alexandra Bernet la gestionnaire, Benoit Bail qui assure la communication et apporte son expérience des salons à l’étranger et moi-même dont le rôle a été d’obtenir l’adhésion des marques des distilleries, d’embouteilleurs indépendants et des distributeurs.

AB : Où aura lieu ce festival et pourquoi l’avoir choisi ?

JG : Le festival aura lieu dans l’élégante architecture Art Déco de l’ancienne poste rue du Palais Galien, aujourd’hui espace multiculturel : La Grande Poste. La beauté du lieu, le fait qu’elle abrite régulièrement des manifestations de ce genre (salon du vin, rendez-vous gastronomique…), sa situation en plein centre de Bordeaux et l’excellente desserte par les transports en commun, ont dicté notre choix.

Bordeaux Rhum Festival

AB : Pourquoi avoir choisi cette date ? Pour les fêtes de fin d’année ?

JG : Le choix de la date a été une opportunité d’avoir cette salle, par la suite nous nous sommes dit que juste avant les fêtes c’est intéressant pour non seulement pour les consommateurs, mais aussi pour les cavistes afin d’affiner le choix proposé à leurs clients.

AB : Combien d’exposants attendez-vous pour cette première année ?

JG : Pour cette première nous attendons 25 exposants, soit une cinquantaine de marques.

AB : Est-ce que vous avez déjà le programme des animations ?

JG : Nous ne pouvons dévoiler le programme des animations pour l’instant car nous attendons des confirmations, néanmoins je peux d’ores et déjà annoncer les ateliers de FoodParing avec le chef Guy Ferdinand du Petitbonum au Carbet qui viendra spécialement de Martinique pour l’évènement nous proposer des accords mets et rhums d’un autre monde.

En marge du festival, nous faisons venir la goélette «Très Hombres » qui accostera au ponton  ‘’Ariane’’ lors de l’inauguration par monsieur Alain Juppé maire de Bordeaux, la veille du salon .

AB : Combien de visiteurs attendez-vous ? Et est-ce qu’il y aura une journée pro ?

JG : Pour cette première nous attendons une moyenne de 500 visiteurs par jour. Mais vu l’engouement et les encouragements sur les réseaux sociaux… ! Le dimanche de 10 h à 15 h sera réservé aux professionnels.

AB : Un dernier mot pour encourager les visiteurs à venir ?

JG : Le temps d’un week-end La Grande Poste, lieu emblématique du patrimoine bordelais sera la plus belle cave à rhum de France et Bordeaux, cité inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco, de nouveau la Capitale internationale du rhum. Est-il besoin de rappeler que Bordeaux est aussi une capitale gastronomique et vinicole !


Bordeaux Rhum Festival

Samedi 1er & dimanche 2 décembre : 14h00 – 18h00 (11h30-14h00 réservé aux pros)

www.bordeauxrhumfestival.com

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader