Banc d’essai – Out of South Africa #2 – Région de Durban climat subtropical humide

Situées à l’extrémité australe du continent africain, ces terres de contrastes et de couleurs sont d’abord celles de la diversité. L’Afrique du Sud avec ses neufs provinces intégrées — aux reliefs tous différents et ses nombreux climats possibles — offre autant de terroirs que de zones où la canne ne manque pas de pousser pour un total de près de 20 millions de tonnes de canne à sucre par an. Et c’est un chapelet de nouvelles distilleries qui s’égrène depuis une décennie sur l’ensemble du territoire — à l’exception de la zone aride du nord-ouest —, porté par le désir d’améliorer la qualité de rhums qui se recentrent, justement, sur leur terroir… et leur spécificité.

rhums Afrique du sud

Dans un pays deux fois plus grand que la France, on s’affranchit forcément plus difficilement des distances. Au nord du pays se trouve les hauts plateaux et l’ancienne zone volcanique du Pilanesberg, au nord-est le Kruger Park. Au nord-ouest, les dunes de sable rouge du Kalahari qui s’étendent jusqu’aux Botswana et Namibie voisins et prolongent cette côte atlantique au climat désertique qui est finalement la seule à ne pas intégrer la culture de la canne. Au sud-est, les escarpements de quartz du Drakensberg qui se prolongent, dans la partie sud du pays, jusqu’aux forêts de cèdres du Cederberg pour former la ceinture plissée du Cap.

carte rhums Afrique du sud

Production locale, limitation des additifs, les chiffres de la production de rhum s’emballent depuis 2010, portés également par l’attrait pour la mixologie dans les villes majeures du pays : des rhums qui reflètent leurs terroirs. Nous retrouvons ainsi du nord-est au sud-ouest trois régions productrices distinctes par leur climat. Revue d’effectif.

Distillery 031 – Pur jus de canne et pot still

Fondée en 2007 par Andrew Rall à Station Drive, dans le Morningside à Durban même (031 est l’indicatif téléphonique de la ville), la Distillery 031 fait déjà presque figure d’ancêtre dans le paysage national ! C’est un voyage en Ecosse qui a définitivement plongé Andrew Rall dans l’univers de la distillation.

Après avoir sorti un premier rhum artisanal en 2009, c’est désormais à la Cachaça que la maison s’attaque, avec un 100% jus de canne distillé en pot still. La production reste artisanale et a été récompensée par deux médailles d’argent à la New York International Spirits Competition 2018 et à la San Francisco International Spirits Competition 2018.

www.distillery031.com

Distillery 031, Agua Zulu Cachaça – 43%

Après s’être essayé (avec un succès relatif) au rhum ambré depuis 2008, Andrew Rall a profité d’un séjour au Brésil pour s’apercevoir que la canne à sucre native du Zululand était propice à l’élaboration d’une bonne cachaça.

Préparée suivant la tradition à partir d’un vesou non chauffé et distillée en pot still, l’Agua Zulu s’ouvre sur des touches d’amandon, de colle à papier, avec un côté métallique prononcé, et des pointes fugaces de mirabelle, de myrtille et de framboise sur le haut du verre.

La bouche évoque les fruits des ronces : mûres, fruits de ronces, myrtilles ainsi qu’une note légère de plasticine, mais globalement manque de punch.

La finale est plus minérale : galets de rivière et linge frais. L’ensemble demeure tout du long très rafraîchissant.


Zulu Rum Distillery – Pur jus de canne et colonne

Fondée en 2013 par Clinton Wyness et Wayne Oliver dans le Kwazulu-Natal. Le nom leur paraissait une évidence, ainsi qu’un clin d’œil à l’histoire locale : après la bataille d’Isandlwana, en janvier 1879, les zoulous, vainqueurs de l’armée britannique, se sont emparés de ses stocks de rhums.

Aujourd’hui, c’est une production de 7000 bouteilles par jour, 100% jus de canne, et déclinée en 3 expressions très axées mixologie : Zulu Rum (en rhum blanc), Zulu Impi Rum (en rhum ambré) et Zulu Gold.

Zulu Rum, White Rum – 43%

Zulu Rum, White Rum - 43%

Cette version rhum blanc du Zulu offre une première attaque sur des notes de bananes plantains, de manioc et d’abricot sec, avant de glisser en bouche dans un registre plus marqué par les céréales, le pain chaud et la brioche.

La finale est douce, autour du panettone, des fleurs d’oranger, des dattes, ainsi qu’une touche de boukha.

Zulu Rum, Impi Rum – 43%

Zulu Rum, Impi Rum - 43%

Conçu sur la même base que le rhum blanc mais après un passage sommaire en fût, le rhum brun Zulu Impi rum est marqué au nez par la coumarine et la fève de tonka.

Le palais tire sur le sucre muscovado et la gaufre à la cassonade.

La finale est courte et essentiellement marquée par la vanille.


Tapanga – Pur jus de canne et colonne

La distillerie Tapanga a été fondée en 2013 par Greg Hill à Gingindlovu, au cœur du Zululand Natal à 120 kilomètres au nord de Durban. Elle est désormais dirigée par Geoff Woollatt. Chez Tapanga, on revendique la production en small batch d’un rhum « Africole » et Premium Single-Estate Rum : 100% local, 100% jus de canne.

tapangarum.com

Tapanga White Rhum, rhum « Africole » blanc 43%

Le concept de rhum « Africole » est bien entendu inspiré des rhums agricoles français : pur jus de canne, distillation continue en colonne, pas d’additif. A cela, le cahier des charges de Tapanga a rajouté une contrainte géographique forte : rien de ce qui est nécessaire à la production de rhum ne doit venir de plus de 50 km de la distillerie !

Tapanga White Rhum, rhum « Africole » blanc 43%

Ce rhum blanc démarre sur un nez léger et surprenant, autour des baies de genévrier et des clous de girofle, avant de s’épaissir en bouche autour de la canne fraîche et de la mûre. La finale est étonnamment longue au vu de la réduction opérée, toujours assez monolithique autours des baies. Une base intéressante, notamment en mixologie.

 


Cet article est issu de l’édition Rumporter de septembre 2019

Rumporter Magazine Septembre 2019

 

Voir le sommaire

Acheter à l’unité

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader